Version Longue : Batman V Superman - Dawn of Justice





GÉNÉRIQUE D'OUVERTURE
version intégrale
(+5sec)

Au cœur du générique d'ouverture revenant sur les origines du Batman, le premier ajout de cette version longue nous livre un plan supplémentaire de Martha Wayne, observant son tueur avant que celui-ci ne fasse feu.




L’HUMANITÉ RENCONTRE SUPERMAN
version intégrale
(+15sec)

Alors que la tour Wayne s'effondre pendant l'affrontement Superman / Zod à Metropolis... Lorsque Bruce Wayne fonce vers les ruines de la tour, il croise dans un court ajout un groupe d'enfants menés par leurs institutrices. L'un des enfants quitte la queue pour récupérer un ours en peluche : Bruce la ramène dans le rang.





NAIROMIE, AFRIQUE
version intégrale
(+5mn05)

S'ensuit les péripéties en Afrique qui gagne beaucoup de suppléments, première étape d'une nette amélioration de l'intrigue.

La scène commence plus tôt dans l'action : le photographe attend au coeur du désert avec une personne locale qui lui offre un soda. Une voiture arrive : c'est Loïs Lane. Il la rejoint et se présente : on apprend qu'il est le fameux Jimmy Olsen (chose que l'on ne savait pas dans la version salles), il remplace un photographe que Loïs attendait, Heron. Jimmy lui pose des questions mais la journaliste le coupe : "Vous savez ce que disait Heron quand on était assignés ensemble ? Pas un foutu mot. J'aime bien Heron"... Une voiture arrive alors : ils sont amenés à entrer dans le véhicule, des hommes d'Amajagh leur demande passeport, téléphone et tout appareil électronique. Loïs insiste pour garder l'appareil photo, on leur met alors un sac sur la tête. 





La rencontre entre Loïs et le rebelle Amajagh est également agrémenté de quelques ajouts. Dans un premier supplément, Jimmy, à genoux, se lève et prend son appareil photo pendant la conversation, devant les yeux de l'homme russe de Luthor. L'interview est aussi rallongée : Loïs affirme à Amajagh que les USA ont déclaré leur neutralité au sein de la guerre civile de son pays, politiquement et par principe. "Ces pieuses fictions américaines dictées comme vérité, répond le rebelle. Les hommes de pouvoir ne répondent ni à la politique ni aux principes, miss Lane, personne n'est différent, personne n'est neutre"... Ces paroles sont remontées en parallèle au russe qui découvre le traceur dans l'appareil photo.



Jimmy est découvert : le rebelle interroge Loïs, qui pense toujours que son collègue n'est qu'un simple photographe. Amajagh se dirige alors vers Jimmy et pointe son arme sur lui : le photographe révèle qu'il est de la CIA et qu'il est autorisé à proposer un arrangement. Comme dans le montage cinéma, le rebelle lui tire dessus.



Sur le sol américain, la CIA assiste à la mort de Jimmy via satellite. Un commandant donne alors ordre à des soldats américains sur place de rester hors de la zone, car ils vont lancer un drone bombarder l'endroit. Le chef des soldats refuse l'ordre pour aller sauver la civile qu'il reste, Loïs.




Nous avons par la suite quelques suppléments lorsque les hommes de Luthor se retournent contre les rebelles : des gerbes de sang sont ajoutées lorsque les rebelles se font tirer dessus ; le russe tire sur un autre rebelle sur les toits ; un des hommes lance une grenade dans un tank qui explose ; et enfin, les hommes de Luthor empilent les cadavres, le russe leur demande de se dépêcher car "Il arrive" (il parle évidemment de Superman, tout est visiblement prévu) - il allume alors son lance-flammes et brûle les corps.





Le drone de la CIA passe au-dessus des soldats américains en route vers la zone. Le leader pointe un doigt d'honneur à l'appareil qui passe... Le drone arrive alors sur place. La CIA donne ordre de tirer, : le missile part, mais Superman arrive au loin et fonce sur le missile. Le super-héros explose ensuite le drone sur sa lancée. L'homme russe de Luthor observe la scène de loin... Le commandant de la CIA demande alors ce qui a touché le drone : s'ensuit le sauvetage de Loïs par Superman, l'introduction est toute faite.






Nous avons ensuite un plan inédit lorsque Superman attaque le rebelle, où Loïs se retourne vers Superman... Adieu le brutal et absurde cut au noir de la version cinéma qui met fin à la scène.


Pour finir avec cette séquence, nous voyons les soldats américains arriver sur place : ils croisent des femmes en pleurs, levant les bras, et aperçoivent la pile de cadavres calcinés. Au loin, Loïs, libre, aide d'autres femmes à quitter la zone. Elle finit par récupérer un livre au sol, le livre qui contient une balle des hommes de Luthor. On voit désormais comment elle a récupéré ce fameux livre qui sera important plus tard.






"IL NE RÉPOND DE PERSONNE..."
version alternative

S'ensuit la scène au tribunal où la témoin de Nairomie prend la parole... Cette scène est légèrement modifiée : dans la version cinéma, elle disait à propos de Superman "Il est arrivé, et tout le monde est mort" ; dans ce montage, elle dit ceci : "Il est arrivé, et le feu est venu"... Cette femme aura plus d'importance dans la suite de cette version.

À noter que la terrifiante scène d'introduction du Batman est replacée tout de suite après celle-ci, et non plus après les ébats de Clark et Loïs comme dans la version cinéma. Son apparition fait suite aux dernières paroles de la témoin ici : "Il ne répond de personne... pas même de Dieu" - mais le héros donnera du film à retordre à l'homme d'acier !




LE DÉMON
version intégrale
(+55sec)

L'introduction du Batman est plus longue dans cette version... La scène commence plus tôt dans l'action : avant d'entrer dans la maison abandonnée, les deux flics sont posés dans leur véhicule de patrouille, regardant sur un ordinateur un match de football, Metropolis contre Gotham. Ils sont alors appelés par l'opératrice : des cris ont été entendus dans une propriété à l'abandon. Les flics sont distraits par le match, mais finissent par répondre à l'appel. À l'écran, les deux équipes se bagarrent : "Les choses pourraient tourner mal ce soir dans la ville !" dit l'un des commentateurs... N'est-ce pas ?




Un peu plus tard dans la scène, alors que l'un des policiers monte à l'étage après avoir entendu du bruit, deux plans supplémentaires nous montre celui-ci monter les escaliers.




LOÏS & CLARK
version intégrale
(+45sec)

Alors que Loïs revient d'Afrique et rentre chez elle... Dans un nouvel ajout, la journaliste range ses affaires et tombe sur une chemise éclaboussée de sang. Elle l'observe, la pose, puis boit une grande gorgée de vin avant de continuer de ranger.



Avant que Clark ne rejoigne Loïs dans son bain, tous les deux s'échangent un regard plus long, et sourient... Une fois tous les deux dans l'eau, Clark retire sa chemise dans un nouveau plan et embrasse langoureusement Loïs.





LE LEX DEVANT LE CORP
version intégrale
(+10sec)

La première scène de Lex Luthor où celui-ci accueille les sénateurs au sein de LexCorp est légèrement rallongée : Lex rajoute quelques mots sur son père, ce n'est pas son nom qu'il a donné à l'entreprise mais celui de ses enfants, donné lors d'un pitch arrosé - il y avait de vieille dames riches et ça faisait mignon. "Singez des chèques pour Lex !" crie Lex.

À noter que l'échange crapuleux entre Lex et l'assistant-sénateur a été replacé tout de suite après la fin de cette séquence - tout comme la visite de Lex du vaisseau de Zod et la manipulation du cadavre de ce dernier - et non plus après l'arrestation de Wallace Keefe. 




CLARK REGARDE LA TÉLÉVISION
version alternative
(+5sec)

S'ensuit la scène où Clark, dans le plus simple appareil de bon matin, regarde la télévision. Cette scène a ici été modifiée : dans le montage cinéma, Clark regardait un reportage sur l'arrestation du criminel marqué au fer rouge par Batman ; dans cette version, il regarde l'interview de la témoin de Nairomie vue un peu plus tôt dans le film. "Il est temps que le monde découvre l'autre côté de l'histoire, dit-elle. Ma famille avait aussi des rêves. Je voudrais demander à Superman comment il décide des vies qui comptent et celles qui ne comptent pas".




"DIX YARDS ENTRE GOTHAM ET LA GLOIRE"
version intégrale
(+5sec)

Peu de temps après, alors que Perry White annonce à Clark le sujet sportif qu'il doit couvrir, il lui rajoute : "...Fais attention à toi à Gotham, ne les laisse pas te piquer ton argent de poche".




UN NOUVEAU "LUI"
scène inédite
(+1mn10)

S'ensuit une nouvelle scène inédite, première d'une série où l'on aperçoit bien mieux la verve d'enquêteur de Clark... Au lieu de couvrir son événement sportif, Clark prend le ferry pour Gotham pour aller rencontrer la témoin de Nairomie. Mais celle-ci est absente : un vieux voisin mal-voyant lui dit que si elle est maligne, elle a quitté la ville. Il conseille alors à Clark de déguerpir avant qu'il fasse nuit, s'il ne veut pas "lui" rentrer dedans. "Lui ?" demande Clark : "Il y a un nouveau "lui", il est en colère et il chasse !" répond le vieil homme, dessinant sur son jeu à gratter une chauve-souris.







"LA CONSCIENCE AMÉRICAINE EST MORTE"
version intégrale
(+35sec)

Un peu plus tard, lorsque Loïs s'incruste dans la réunion au Daily Planet... Loïs précise sa pensée à White dans cette version : "Je pense que le gouvernement américain donne des armes aux rebelles tout en prétendant supporter le gouvernement élu" dit-elle.


Après la réunion, nous avons un court ajout : Clark se rapproche de Loïs, inquiet pour elle dans sa croisade. "Tu creuses là où il y a des serpents, Lo" lui dit-il. Ils sont coupés par White : celui-ci donne à Clark une invitation pour la soirée de bénéfices de la librairie de Metropolis, quelqu'un voulait que Clark Kent en personne vienne couvrir l’événement. "Probablement une mégère de charité qui en pince pour les nerds" dit White avec dédain.





"LES DÉMONS NE VIENNENT PAS DE L'ENFER..."
version intégrale
(+20sec)

La discussion entre la sénatrice et Lex Luthor dans le bureau de ce dernier est rallongée dans cette version... La scène commence plus tôt dans l'action : alors que la sénatrice entre dans la pièce, Lex lui propose un bourbon. "Mon conducteur attend dehors, je ne peux pas rester" répond-t-elle. "Pas de bourdon ? s'étonne Lex. Une fille du Kentucky comme vous ?"


À noter que la suite de la scène est abordée d'une autre manière lorsque Lex aborde son père et qu'il a laissé son bureau tel quel... Il reste face à la sénatrice, puis rajoute en se dirigeant vers la cheminée : "Peut-être qu'un jour papa reviendra si je laisse tout comme c'était avant".




RÉVEIL DIFFICILE
version intégrale
(+5sec)

Réveillé de son cauchemar où il se fait attaqué par une chauve-souris humanoïde dans le tombeau de ses parents, Bruce Wayne se lève douloureusement : dans un court supplément, en plus de son verre de vin, il avale une poignée de médicaments.


Enfin, le plan où Bruce se dirige vers la baie vitrée de sa chambre dure plus longtemps...

À noter que l'échange entre Bruce et Alfred sur le Portugais Blanc a été déplacé tout de suite après dans ce montage, rendant l'enchaînement plus fluide.




"BRUCE WAYNE EST INVITÉ"
version intégrale
(+5sec)

Alors que Bruce Wayne se prépare à aller aux mondanités de Lex Luthor, nous le voyons prendre une douche dans un court supplément, l'air pensif.




"SI SEULEMENT C’ÉTAIT SI SIMPLE..."
scène inédite
(+55sec)

Un peu plus tard, après les mondanités de Luthor... Alors que Clark regarde un reportage incisif sur Superman, il appelle sa mère Martha au beau milieu de la nuit dans une courte scène inédite : "Pourquoi papa n'a jamais quitté le Kansas ?" lui demande-t-il. Martha lui répond en citant feu son mari : "Pourquoi veux-tu que je voyage ? Je suis déjà là !"... "Si seulement c'était si simple" marmonne Clark, pensant à sa responsabilité mondiale en tant que Superman. Sa mère essaye de le rassurer en lui disant que rien n'est simple.





JENET KLYBURN
scène inédite
(+35sec)

S'ensuit une nouvelle scène inédite, première d'une série qui va énormément densifier le plan machiavélique de Lex Luthor... Loïs va faire vérifier la balle de Nairomie par Jenet Klyburn, analyste de la S.T.A.R. de Metropolis. Celle-ci lui révèle que c'est une balle intraçable, probablement une sorte de boîte noire de la Darpa. Loïs en conclut qu'ils auraient pu la donner aux rebelles pour la faire tester. "C'est pour ça que vous êtes une bonne journaliste, dit Jenet, car ce genre de choses vous choque toujours"... Nous reverrons Jenet Klyburn un peu plus tard dans cette version.





JUGE, JURY ET BOURREAU
scène(s) inédite (s)
(+1mn30)

On continue ensuite du côté de l'enquête de Clark avec une nouvelle scène inédite : au Daily Planet, Clark lit une série d'articles sur les marques de Batman sur ses victimes. Ceux qui portent ce signe se font tuer par les autres prisonniers à Blackgate : c'est un signe de mise à mort.



Juste après, le criminel marqué arrêté dans la maison abandonnée, Santos, est emmené à la prison de Metropolis. Il ne veut pas être mis en cellule : "Vous savez savez ce qu'ils font à ceux qui portent cette marque ?!" supplie-t-il... S'ensuit dans la même scène, même lieu, la libération sous caution de Wallace Keefe que nous avions déjà vu dans la version cinéma.



Un peu plus tard, une autre scène inédite nous amène au cœur de la prison : l'homme russe de Luthor vient voir un prisonnier barbu au parloir, lui demandant "Tu te charges de lui ?". Le prisonnier confirme... Nous passons au suite dans la cour de la prison : Santos arrive parmi les autres détenus, le prisonnier barbu s'approche de lui et le tue à coups de couteau dans le ventre. Les autres détenus se rapprochent de la scène, tandis que l'un d'eux récupère discrètement l'arme du crime.

À noter que le premier échange entre Loïs et le général Swanwick est placé juste après cette scène, donc plus tard que dans la version cinéma, afin de suivre l'analyse de Jenet Klyburn : ainsi, la preuve de la balle de Loïs prend beaucoup plus de sens.







"LAISSEZ-MOI LUI FAIRE FACE"
version intégrale
(+15sec)

Lorsque Wallace Keefe rencontre la sénatrice dans son bureau... Wallace rajoute quelques mots avant de demander à participer au procès contre Superman : "Il a fait de moi la moitié d'un homme, ma femme m'a lâché, je ne peux même plus pisser debout".




L’ÉPÉE D'ALEXANDRE
version intégrale
(+1mn)

Un peu plus tard dans le film, la scène des mondanités dans le musée de Gotham commence plus tôt dans l'action... Nous commençons par voir un écran de télévision dans les cuisines : le présentateur Jon Stewart se moque de Superman qui ne veut plus qu'on le considère comme américain, alors qu'il porte un costume bleu et rouge avec un tiers des initiales du pays sur la poitrine. "Je présume que la seule raison pour laquelle il ne porte pas la déclaration d’indépendance comme cape, c'est que cela est trop direct pour lui !" clame-t-il... Le serveur qui regarde l'émission se fait alors rappeler à l'ordre : il prend un plateau de verres de champagne et l'emmène en salle.


Dans la salle, le directeur du musée croise le serveur et lui prend deux coupes de champagne, il se dirige ensuite vers Diana Prince qui discute avec deux personnes. Il lui donne un verre et souhaite lui montrer quelque chose : tous deux se dirigent vers l'épée d'Alexandre le Grand, que nous verrons par la suite comme dans la version cinéma. "C'était autant un roi qu'un tueur psychopathe, lui dit-il, pour moi c'est la culmination de 40 ans de travail et je l'ai enfin ici !"




UN CAUCHEMAR VENU DU FUTUR
version intégrale
(+45sec)

La scène de cauchemar post-apocalyptique de Bruce Wayne est agrémenté de quelques suppléments dans ce montage. Au début de la scène, nous voyons un bus d'école précéder le camion transportant la kryptonite : à l'intérieur, des femmes armées qui pointent leurs fusils vers l'extérieur.


Un autre ajout montre les camions arriver à la zone de rencontre. Alors que Batman arrive, le conducteur du camion sort du véhicule et fait signe au héros de la suivre.



On a par la suite trois supplémentaires des hommes de Batman se faisant tirer dessus par les hommes de Superman. À noter que de discrètes gerbes de sang ont été rajoutés sur les plans déjà connus.



Peu de temps après, alors que Superman vient faire face à Batman, l'homme d'acier enclenche sa vision laser pour tuer les hommes de l'homme chauve-souris : le plan venant de droite dure plus longtemps, où Superman tue un homme de plus.




"SEUL UN POING PEUT L'ARRÊTER"
scène inédite
(+1mn15)

Après que Bruce Wayne ait décidé d'aller voler la kryptonite à Luthor... Clark part de nouveau enquêter dans une scène inédite où il se rend au commissariat de Gotham pour savoir ce qui est arrivé à Santos. Malheureusement, les policiers évitent toutes ses questions. Clark aperçoit sur la table de l'accueil le dessin d'un policier qui frappe un criminel avec une lampe projetant le Bat-signal : le dessin est intitulé "Bat'er up !"... Un policier à l'écart fait alors signe à Clark : derrière lui, la femme de Santos récupère les affaires de son défunt mari et s'en va, Clark la suit.



À l'extérieur, Clark aborde la femme de Santos. "Ce n'était pas un mari, lui répond-t-elle, mais c'était un père". Elle dit que Metropolis sait très bien qui est le juge - Batman - qu'il est le seul à décider qui vit et qui meurt. Clark lui dit qu'il veut changer ça, "Personne n'arrête un homme ça avec des mots, lui dit-elle, seul un poing peut l'arrêter".




LE PORTUGAIS BLANC
version intégrale
(+35sec)

Nous avons juste après l'arrivée du Portugais Blanc, le bateau amenant la kryptonite à Metropolis. Tout d'abord, le plan du responsable assistant au déchargement de la kryptonite dure plus longtemps, nous le voyons d'abord arriver dans le cadre ; un plan inédit montre le déchargement plus en détail ; et dans un autre plan supplémentaire, le même responsable veille au bon déroulement de la prise en charge du conteneur.



Plus tard, après la course-poursuite avec Batman, le conteneur arrive à bon port chez LexCorp. Dans un court ajout, la secrétaire de Lex s'approche de ce dernier et observe la kryptonite. Elle et Lex s'échangent un regard assuré.




TÉMOIN GÊNANT
scène(s) inédite(s)
(+2mn15)

Peu de temps avant le jugement de Superman, ce nouveau montage offre une série d'ajouts où le plan à long terme de Lex Luthor pour décrédibiliser Superman et effacer les pistes prend peu à peu forme.

Dans une première scène inédite, nous suivons la témoin de Nairomie qui prend le bus pour rejoindre son appartement. Au moment de descendre du véhicule, elle aperçoit devant son bâtiment l'homme russe de Luthor qui interroge le vieil homme malvoyant que Clark avait interrogé plus tôt. Effrayée, elle reste dans le bus qui redémarre et quitte les lieux. Elle a visiblement déjà vu cet homme...



Nous sommes ensuite dans le bureau de la sénatrice. Celle-ci entend des bousculades dans les couloirs, elle se lève pour voir ce qu'il se passe : la témoin cherche à lui parler. "Je ne vous ai pas dit la vérité" dit-elle : on comprend alors qu'elle a été manipulée pour condamner Superman au tribunal.



Peu de temps après, nous passons du côté de Loïs Lane : sortant du métro, celle-ci téléphone à Perry White et lui révèle qu'une source anonyme (le général Swanwick) confirme que les événements de Nairomie furent organisés par Luthor, une embuscade pour Superman... Pendant la conversation, elle croise la témoin et la reconnaît : celle-ci est suivie par le russe de Luthor, mais Loïs ne le voit pas... La conversation reprend : Loïs veut qu'un article sorte tout de suite pour que le monde et Superman sachent la vérité avant le jugement. Mais White ne veut prendre aucun risque et refuse catégoriquement.



Nous passons ensuite du côté de la sénatrice : avant qu'elle ne rencontre Lex Luthor à l'entrée du tribunal, elle discute avec son assistant. Elle lui révèle que la témoin a été payée par Luthor, il l'a même menacée, lui a donné un dialogue tout écrit. En vérité, sa famille est encore vivante. "Il utilise le comité comme un théâtre de marionnettes !" dit-elle.


Après les derniers mots de Luthor à la sénatrice ("Le plus vieux mensonge de l'Amérique ? Que le pouvoir peut être innocent"), nous avons un dernier ajout où la témoin attend patiemment le métro. L'homme russe de Luthor arrive derrière elle. La témoin se retourne et le reconnaît : il la pousse alors sous le train. À ce moment arrive alors Superman pour son jugement, et Lex Luthor gagne la manche...





LE JUGEMENT DE SUPERMAN
version intégrale
(+1mn10)

Alors que le Congrès a explosé, la scène continue plus loin dans cette version : les morts et blessés sont amenés devant le bâtiment, et Loïs demande en vain à des policiers de la laisser passer. Superman arrive, une blessée dans les bras, un policier vient la prendre en charge et remercie le super-héros. Superman regarde autour de lui : des gens dans la douleur, à cause de lui. Il aperçoit alors Loïs dans la foule qui le regarde. Il s'envole alors, loin de toute cette mort.








LES MAUX D'ALFRED
scène inédite
(+1mn)

Alfred est en train de couper du bois, et ramène les bûches dans la maison de Bruce Wayne. Il cherche ce dernier dans la propriété : il n'est pas là. Alfred tombe alors sur les factures marquées d'insultes en rouge, le congrès en feu dessiné sur l'un d'eux. Il aperçoit l'incident du congrès à la télévision, le majordome est choqué : il sait que ces événements sont les gouttes qui vont faire déborder le vase pour le Batman.






LEXCORP CAMBRIOLÉ
version intégrale
(+10sec)

Alors que Lex Luthor arrive à LexCorp constater les dégâts du cambriolage, un ajout le montre regarder une vidéo de surveillance à l'accueil, dans laquelle Batman attaque un garde.




LA RAGE DU BATMAN
version intégrale
(+5sec)

La préparation de Bruce Wayne avant d'attaquer Superman est agrémentée de deux plans supplémentaires : l'un où il assemble les morceaux de sa lance à kryptonite, l'autre où il soulève des haltères, des cicatrices nettement apparentes sur sa poitrine.




"SUPERMAN IMPLIQUÉ ?"
version intégrale
(+20sec)

Un peu plus tard, alors que Lex Luthor amène le corps de Zod dans son vaisseau... La scène au Daily Planet où Loïs regarde un reportage intitulé "Superman est-il impliqué ?" est ici rallongée : le reportage est d'abord plus long, où une présentatrice face caméra interroge l'implication du super-héros dans l'explosion, il a des pouvoirs illimités mais n'a pourtant pas arrêté l'explosion déclenchée à deux mètres de lui... Nous voyons ensuite d'autres personnes regarder le sujet alors qu'une poupée de Superman est mise à feu à l'écran : des dockers, et un enfant avec sa mère, les voisins de la témoin assassinée.





"IL VIENT ICI POUR MOURIR"
scène inédite
(+35sec)

Dans une courte scène inédite, nous voyons Clark voyager dans le grand nord américain, peu de temps avant qu'il ne "parle" à son père en haut d'une montagne... Nous y voyons Clark croiser un groupe d'itinérants, dont quelques hispaniques. En le voyant passer, l'un d'eux dit : "Cet homme sait que les montagnes sont infranchissables... Il vient ici pour mourir".





LES SECRETS DE WILLIAM KEEFE
scène(s) inédite(s)
(+1mn55)

Juste après, nous avons une série de scènes inédites où Loïs enquête sur la réelle implication de William Keefe... Dans un premier ajout, Loïs est chez elle en train de regarder les nouvelles à la télévision : l'appartement de Keefe a été fouillé par la police, où se trouvait tout un matériel pour concevoir des bombes... mais a-t-il eu une aide extérieur ? Peut-être Superman ? Voilà qui pique l'attention de Loïs.


Alors que la voix du présentateur continue d'aborder la potentielle accusation de Superman, nous voyons Lex Luthor au sommet de sa tour, observant le coucher de soleil et jouant avec une balle. Le doute envahit Metropolis, à son grand bonheur.


Loïs fouille l'appartement de Keefe... Alors qu'elle ne trouve aucun indice particulier, elle aperçoit côté cuisine des fruits frais et un frigo bourré à craquer. "Il ne s'attendait pas à mourir..." conclut-elle.




Loïs appelle alors l'analyste Jenet Klyburn : cette dernière lui révèle que le métal du fauteuil roulant de Keefe est le même que la balle retrouvé dans le désert. "Partout où va Superman, Luthor cherche la mort" dit Loïs... Jenet lui révèle également que l'intérieur de la chaise était doublée de plomb, afin de réduire l'explosion peut-être... "On ne peut pas l'arrêter, on ne peut pas la voir" conclut Loïs : voilà pourquoi Superman n'a pas pu voir la bombe.




"LES CRIMINELS SONT COMME DE LA MAUVAISE HERBE"
version intégrale
(+5sec)

Dans les ruines du manoir Wayne, la scène où Bruce Wayne fait comprendre à Alfred qu'il va chasser Superman continue un peu plus longtemps : alors que Bruce sort du manoir, Alfred rajoute à lui-même "Et ainsi tombe la maison des Wayne"...




LE KIDNAPPING DE MARTHA
version intégrale
(+5sec)

Avant que Martha ne se fasse kidnapper par les hommes de Luthor, le reportage que celle-ci regarde avant de sortir du bar est rallongé : "Vous ne pouvez pas pointer du doigt comme ça" clame un présentateur à une journaliste à propos de Superman, et cette dernière lui répond "Je ne pointe rien, Warren, regardez mes dix doigts sont là !".




BAT-SIGNAL
version intégrale
(+5sec)

Lorsque Batman prépare le terrain sur la bâtiment abandonné de Gotham... Dans un plan supplémentaire, Batman enlève le drap sur le projecteur avant de lancer le Bat-Signal.




LE KIDNAPPING DE LOÏS
version intégrale
(+20sec)

Dans la version cinéma, on ne voyait que Loïs croiser l'homme russe de Luthor. Dans ce montage, la scène continue : un autre homme vient derrière Loïs, l'attrape et la jette dans un camion qui part à toute allure.

À noter que, dans la suite de la scène, la musique a été changée : lorsque Loïs arrive en hélicoptère sur le toit du bâtiment de Luthor, la musique est beaucoup plus théâtrale.




LE RUSSE & LA SORCIÈRE
version intégrale
(+25sec)

Après le tête à tête décisif entre Superman et Lex Luthor, la scène où l'on retrouve Martha en mauvaise posture dans un entrepôt est légèrement rallongée : nous avons un premier plan supplémentaire montrant l'arrivée de l'homme russe sur les lieux ; dans un second rajout, nous le voyons entrer lentement dans la pièce où se trouve Martha, il enlève ses gants ; un dernier plan inédit revient sur Martha, inquiète.






DIANA PRINCE & LES META-HUMAINS
version intégrale
(+20sec)

La scène où Diana Prince découvre les futurs membres de la Justice League sur son ordinateur commence plus tôt dans l'action : habillée d'un simple peignoir, elle prépare ses affaires avant de quitter les lieux. À la télévision, un reportage évoque les actuels pannes de courant massives dans Metropolis. Diana va s'asseoir devant son ordinateur, et là commence la scène du montage initial.





BATMAN VS. SUPERMAN
version intégrale
(+25sec)

L'affrontement entre Batman et Superman gagne ici quelques suppléments... À l'extérieur, Superman pousse une fois de plus Batman avant de le projeter dans le bâtiment.



Une fois à l'intérieur, alors que l'homme d'acier reprend doucement ses forces après avoir respiré le gaz de kryptonite... Lorsque Batman frappe Superman contre un mur, nous avons un plan large supplémentaire de l'action.


À la fin de ce duel, alors Batman porte le corps de Superman à moitié conscient et le fait tomber dans le vide... Lorsque l'homme d'acier atterrit dans les ruines, le plan dure plus longtemps, le héros criant de douleur. Juste après, nous avons un autre plan inédit de Batman dégainant son grappin avant de descendre.




MISSION DE SAUVETAGE
version intégrale
(+15sec)

Lorsque Batman décolle avec son planeur en route pour aller sauver Martha, il rajoute à Alfred : "Je ne vous mérite pas". "Non, certainement pas" lui répond ironiquement son majordome.


Peu de temps après, la grande scène de baston du Batman dans l'entrepôt est agrémenté de quelques suppléments. Première chose à noter : dès que l'homme chauve-souris brise un membre, le bruit d'os craquant est nettement plus fort... Alors que Batman projette un container sur l'un des hommes de Luthor, du sang est rajouté sur le mur.


Nous avons ensuite quelques plans de mêlée en plus : Batman qui écarte un des hommes d'un coup de coude ; un coup de tête à un autre ; enfin, lorsqu'il frappe un homme au sol, un coup supplémentaire est porté.



Enfin, lorsque Batman plante un des hommes au mur avec un couteau, la scène continue : l'homme chauve-souris se dirige vers le blessé, et l'achève d'un coup dans le ventre.




"...LE DIABLE S'EN CHARGERA"
version intégrale
(+10sec)

Lors du nouveau face à face entre Superman et Lex Luthor, juste avant la naissance de Doomsday... Le dialogue est rallongé : Luthor rajoute "Je ne sais pas perdre. Je ne hais pas le pêcheur : je hais le pêché... Et le tiens, mon ami, est d'exister".





MARTHA SAUVÉE
scène inédite
(+10sec)

Alors que Doomsday commence à semer le chaos, nous avons une courte scène inédite où des policiers viennent au secours de Martha hors de l'entrepôt. Le planeur de Batman décolle alors au-dessus.





DOOMSDAY
version intégrale
(+10sec)

Le combat apocalyptique contre Doomsday également quelques rares ajouts. Tout d'abord, un plan alternatif : lorsque la créature saute en haut de la tour LexCorp, il évitait de justesse un hélicoptère dans la version cinéma ; dans ce montage, Doomsday percute de plein fouet l'hélicoptère qui explose en plein vol... Dans un autre ajout, Doomsday empoigne le X du LexCorp pour le jeter sur l'hélicoptère qui lui tire dessus : il explose.



Un peu plus tard dans la scène, alors que le missile touche Superman et Doomsday dans l'espace... Nous avons un plan inédit de Perry White au Daily Planet observant l'explosion dans le ciel.


Doomsday revenu à terre et dans sa nouvelle peau, Batman l'attaque à son tour à bord de son planeur : dans un court ajout, Batman tire un missile sur la créature avant qu'elle ne se retourne.


L'ultime combat de la trinité contre Doomsday est ensuite agrémenté d'un plan supplémentaire : lorsque Superman et la créature entament un duel de visions lasers, nous avons un plan rapproché de Superman propulsé par la flamme de Doomsday.




LA MORT DE SUPERMAN
version intégrale
(+20sec)

La fin de ce combat apocalyptique est légèrement rallongé dans ce montage. Tout d'abord, nous avons un plan supplémentaire de Superman empalé par l'os de Doomsday.


Une fois Doomsday vaincu et Superman à terre, la scène christique où Batman, Wonder Woman et Loïs se rapprochent du corps sans vie de l'homme d'acier est plus longue : Loïs embrasse une première fois le visage de Superman, puis regarde Wonder Woman qui, attristée, détourne son regard.




STEPPENWOLF
scène inédite
(+45sec)

Après la mort de Superman, des militaires pénètrent le vaisseau de Zod pour arrêter Lex Luthor. Ils le retrouvent dans le liquide intelligent du vaisseau, en contact direct avec l'hologramme de Steppenwolf, divinité d'un autre monde répondant aux ordres de Darkseid, l'ultime menace que connaîtra à l'avenir la Justice League... L'hologramme disparaît à l'arrivée des militaires. Luthor se retourne vers eux, le regard sombre et plein de mauvais présages.





METROPOLIS
scène inédite
(+35sec)

Suite à l'incarcération de Luthor et la nouvelle officielle de la mort de Superman dans les journaux, nous avons une série de longs plans supplémentaires montrant Metropolis vidée de ses habitants.





DEUX ENTERREMENTS
version intégrale
(+2mn)

Le montage parallèle des enterrement de Clark Kent "et" Superman se voit nettement rallongé dans cette version... Du côté des Kent, un premier ajout montre Perry White arriver dans la maison, alors que des plats sont disposés sur les tables. Après avoir salué le pasteur, il observe tristement Martha devant le cercueil.



Loïs est à l'écart dans la chambre de Clark : nous avons un plan supplémentaire sur Loïs, rapproché, regardant les planètes accrochées au plafond ; une fois la bague en main, un nouveau plan inédit la montre mettre la main au cœur, au bord des larmes.


Du côté de l'enterrement de Superman, quelques ajouts sont également notables : le plan d'un canon tirant au ralenti ; deux autres plans marquent la présence du général Swanwick à l'enterrement, marchant derrière le cortège dans l'un, récupérant le drapeau américain du cercueil dans l'autre... Le plan de l'obus tombant au sol au ralenti dure quant à lui beaucoup plus longtemps.



Du retour du côté des Kent, le plan large sur les champs que traverse le cortège dure également plus longtemps, et précède un nouveau plan inédit où Martha et Loïs suit le cortège.


Par la suite, nous avons un autre ajout où le pasteur fait un sermon devant la tombe de Clark. Tout le monde quitte ensuite les lieux : Martha s'appuie sur le pasteur et lui demande qu'on la raccompagne à sa maison, elle y a oublié son chèque pour payer les pompes funèbres. L'ancien ami d'enfance de Clark est présent - nous l'avions déjà vu dans Man of Steel - et lui dit que l'enterrement a déjà été pris en charge par un donateur anonyme : sans aucun doute Bruce Wayne... Cet ajout se termine par deux plans supplémentaires de Loïs près de la tombe de Clark.





DING DING DING
version intégrale
(+1mn05)

Les derniers ajouts de ce généreux nouveau montage concerne l'incarcération de Lex Luthor : dans un premier supplément, nous voyons le directeur et un gardien se diriger vers la cellule de Luthor. Le gardien lui demande de se lever.



Lorsque Batman confronte Luthor dans sa cellule, ce dernier rajoute alors qu'il se fera passer pour un cinglé et se moque du super-héros. "On a des hôpitaux qui traitent la maladie mentale avec compassion, lui dit Batman. Mais ce n'est pas ta destination : j'ai arrangé ton transfert vers l'asile d'Arkham, j'y ai des amis qui t'attendent"... Le verra-t-on donc sans le prochain Suicide Squad ?






Qu'est-il passé par la tête de la Warner pour charcuter ainsi le montage de Batman V Superman, on se le demande. Car disons-le propre et net : ce que le film gagne dans son montage 'Ultimate Edition' a de quoi faire changer l'avis de certains détracteurs. Zack Snyder évite le piège de la version étendue qui ne propose que quelques fioritures pour se divertir un peu plus : les 30 minutes en sus que nous avons ici ne sont là que pour étoffer l'intrigue, et pas qu'un peu ! Deux aspects du film autrefois bien faibles sont maintenant d'acier...

D'une part, le contraste entre Bruce Wayne et Clark Kent gagne en épaisseur, ce dernier partant ici dans une enquête en civil pour démystifier le Batman par les mots, un parallèle assez fort avec la quête similaire de Bruce Wayne qui lui préfère l'action ; 

C'est aussi le plan machiavélique de Lex Luthor pour désacraliser puis anéantir Superman qui gagne en cohérence et en visibilité, cheminement totalement massacré dans le montage en salles et qui ici parvient même à donner de la substance à un personnage qui conserve ses cabotinages... C'est grâce à Loïs Lane que l'on retrouve cette bouffée d'air, enquêtant ici sur la balle retrouvée dans le désert (la preuve qu'elle représente devient ainsi beaucoup plus crédible), mais aussi sur la manipulation du jugement au Congrès et la témoin de Nairomie beaucoup plus présente à l'écran.

Ce nouveau montage est également qualifié de "non-censuré", nous avons donc aussi ici et là des gerbes de sang rajoutées numériquement à l'image, ainsi que de menus plans inédits dans les scènes d'action. Ces suppléments-là sont assez dispensables, mais aident toutefois à rendre ce film encore un peu plus âpre et viscéral.

Fort de nouveaux personnages et d'intrigues , l'Ultimate Edition de Batman V Superman fait s'envoler le film de Zack Snyder, en tout point. De l'évolution de l'histoire jusqu'aux portraits des protagonistes, d'un contexte étendu à un montage plus fluide (adieu les brutaux cuts au noir de la version cinéma), ce montage inédit nous livre presque un nouveau film, changeant radicalement les deux premiers tiers du film - ce qui n'amène qu'à l'amère déception que le dernier acte apocalyptique ne connaisse pas la même ascension. Rien n'est parfait.




Commentaires

  1. Pas revu en entier (je l'ai dl en anglais sans sous-titrage), mais j'ai pu remarqué aussi les différents rajouts que tu évoque, notamment sur le plan général de Luthor qui saute davantage aux yeux, paraît plus logique. Après je ne te cache pas que j'aurais préféré voir un peu plus de défonçage de poire lors du combat Batman-Sup. ;) Mais dans l'ensemble un director's cut qui vaut le coup et s'impose comme la version à voir de Batman v Superman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'irais jeter un oeil à ton article, préviens-moi quand il est sorti ;) Une version indiscutablement meilleure, c'est LE montage du film à voir ou (re)voir.

      Supprimer
    2. Je t'enverrais un petit cc depuis Twitter! :D Quand j'ai vu qu'on se rapprochait de la sortie de l'ultimate cut, je me suis dit autant attendre de le voir pour enfin parler du film. ;)

      Supprimer
  2. Le travail accompli dans cet article est incroyable. Et suis d'accord que ces scènes ajoutées apportent beaucoup à l'intrigue, surtout niveau politique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, oui beeeaaaauuuucoup de boulot sur une échelle de temps assez courte ^^ En effet, politique, manipulations et caractérisations sont les points forts de ce nouveau montage supérieur en tout point.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés