Version Longue : The Godfather, a Novel for Television



Note :

"The Godfather : a Novel for Television", également connu sous le titre de "The Complete Epic", est un montage qui réunit les deux premiers opus cultes de la trilogie du Parrain, monté par Francis Ford Coppola et Barry Malkin pour la chaîne de télévision NBC en 1977 ; AMC a récemment diffusé une version restaurée de ce montage pour la 40e anniversaire.

"A Novel for Television" installe les événements de ces deux épisodes dans un ordre chronologique : il commence donc par la jeunesse de Don Corleone, part importante de la Seconde Partie avec Robert De Niro, pour ensuite sauter dans le temps et enchaîner avec l'ouverture de la trilogie, le mariage de Connie Corleone, et tout ce qui s'ensuit.

Pour mieux s’acclimater à la diffusion sur petit écran, la violence, le sexe et le langage outrancier ont été très légèrement éludés dans ce montage alternatif, tout en proposant 1h15 de scènes inédites. Ce sont ces scènes supplémentaires qui vont être décortiquées ici, tandis que les images alternatives, les déplacements de scènes et les suppressions ne seront que partiellement évoquées.




"AUSSI TÊTU QUE SON PÈRE"
scène inédite
(+40sec)

Juste après les funérailles du père de Vito... Une première scène inédite montre deux des hommes de Don Ciccio aller frapper à la porte des Andolini, le nom de famille du futur Don Corleone. Tandis que l'un joue de la flûte, l'autre annonce à la mère Andolini qu'ils viennent prendre son fils Vito, car "Don Ciccio pense qu'il est auss têtu que son père" lui dit-il. Mama Andolini s'insurge et lui dit qu'elle va venir elle-même lui amener son fils... Nous en apprenons donc un peu plus sur comment Vito et sa mère sont parvenus à pénétrer le domaine de Ciccio.




MENACES DANS LES LOGES
version intégrale
(+40sec)

Alors que Vito adulte va au théâtre... La scène où celui-ci surprend la mafiosi Fanucci dans les loges en train de menacer le propriétaire du théâtre commence ici plus tôt dans l'action : le propriétaire clame qu'il n'a pas l'argent qu'il lui doit car il doit payer ses acteurs. Fanucci l'intimide en lui faisant tout un numéro sur l'importance de la musique sicilienne au théâtre.


Alors que Fanucci menace la fille du propriétaire, la scène continue dans ce montage : le mafiosi finit par libérer la jeune fille, puis s'en va gracieusement. Devant les yeux de Vito et son ami Geco, le propriétaire empoigne alors sa fille et la frappe.




FANUCCI ÉGORGÉ
scène inédite
(+2mn05)

S'ensuit une nouvelle scène inédite où le jeune Vito Corleone transporte un panier de courses. Passant dans une ruelle, il croise alors Fanucci agressé par trois jeunes, l'un d'eux lui tranche la gorge puis ils s'enfuient. Le mafiosi, agonisant, déambule en criant à l'aide, il passe devant Vito mais ce dernier fait celui qui ne remarque rien... Nous savons donc maintenant d'où vient cette cicatrice que Fanucci portera à la gorge.




Vito retourne alors à l'épicerie où il rejoint son ami Genco. Celui-ci lui apprend que Fanucci a été agressé - Vito fait l'ignorant et lui demande si le mafiosi a survécu, son ami lui répond que oui, que les jeunes attaquants n'ont fait que l'effrayer, pour le "marquer". Vito lui répond : "Chez moi, si tu attaques un homme, tu ferais mieux de l'achever". Il lui fait également comprendre qu'il n'a aucun respect pour Fanucci, et qu'il n'hésiterait pas à s'occuper de lui.





CLEMENZA & VITO
version intégrale
(+25sec)

Peu de temps après, la conversation autour d'un café entre Clemenza et Vito commence plus tôt dans l'action. Clemenza lui explique qu'il ne comprend comment un homme peut travailler si dur pour si peu comme Vito le faisait - il fait référence à son père qui travaillait douze heure par jour dans le métro, mais il n'a jamais pu le prendre de sa vie. "Personne ne me donne des ordres, dit-il, je suis mon propre patron".




AUGUSTINO COPPOLA
scène inédite
(+3mn45)

Nous avons ensuite une longue scène inédite où Vito et Clemenza font cause commune d'une petite affaire. Accompagné de Tessio, ils vont à la rencontre d'Augustino Coppola, un ancien armurier de l'armée italienne qui leur répare les armes à feu évoqués un peu plus tôt dans le film. Le fils de l'ex-armurier est présent dans la pièce : son père lui demande de jouer un morceau de flûte pendant qu'il répare les armes... Par la suite, des hommes de Clemenza viennent y retirer des vêtements en les stockant dans un camion.






Clemenza fait alors du porte à porte pour vendre ces vêtements. Il frappe alors à la porte d'une jeune femme qui est intéressée, mais à peur de dépenser son argent de peur que son mari l'apprenne. Clemenza lui dit alors qu'elle peut le payer par d'autres moyens, et tous deux s'enferment dans l'appartement pour... vous savez quoi.





AFFAIRES AVEC FANUCCI
version intégrale
(+1mn50)

Juste après, la scène où Fanucci discute des vêtements avec Vito à bord de son véhicule est rallongée : Fanucci descend de la voiture, se rapproche de Vito et lui dit que Clemenza le connaît bien, de l'écouter car il a plus d'expérience que Vito. Le mafiosi, en piochant dans les vêtements, lui dit malgré tout qu'il l'apprécie bien, car il lui montre du respect. Il lui demande s'il est marié, et Vito lui répond que oui : "Dommage, rétorque Fanucci, j'ai trois filles à marier."


La scène suivante où Vito discute de l'affaire avec Clemenza et Tessio commence alors plus tôt dans l'action : Clemenza rejette strictement l'idée de payer le mafieux 200$ chacun, car celui-ci sait très bien à quel prix l'ex-armurier leur a vendu les vêtements... Peu de temps après, Vito explique plus longtemps son plan pour que Fanucci accepte moins d'argent : il demande à Clemenza et Tessio d'aller parler à Fanucci le lendemain, et lui promettre qu'ils lui paieront tout ce qu'il veut, Vito ira le voir ensuite et se mettre d'accord avec lui.




LA REQUÊTE DE SIGNORA COLOMBO
version intégrale
(+1mn45)

Un peu plus tard dans cette première partie du film... Alors que Signora Colombo, une amie de la femme de Vito, vient voir ce dernier pour une faveur : un court ajout nous montre sa femme l'introduire à Mrs Colombo, avant que ceux-ci ne discutent.


Par la suite, la scène où Vito va parler au propriétaire de Signora Colombo est rallongé : alors que le propriétaire s'emporte, Vito lui demande très calmement de garder l'argent et de prendre la nuit pour réfléchir, "je ne veux pas me disputer avec vous" lui répète-t-il.


Le lendemain, lorsque le propriétaire vient voir Vito Corleone dans son magasin, la scène commence plus tôt dans l'action : le propriétaire entre d'abord dans le garage, où il demande à un des employés où se trouve Vito. L'employé le redirige vers l'entrée du magasin, et le montage original reprend à ce point.




NOUVELLE RECRUE
scène inédite
(+1mn15)

S'ensuit une nouvelle scène inédite où Clemenza introduit Vito à un jeune garçon qu'il a trouvé dans la rue, qui serait très bon pour réparer les voitures. Vito lui demande son nom, bien alambiqué : Hyman Suchowsky. Clemenza veut qu'il change de nom, et Vito demande alors au jeune qui est la plus grande personne au monde : le jeune répond Arnold Rothstein. Vito décide donc de l'appeler Hyman Rothstein.




LES HOMMES DE MAIN DE DON CICCIO
scène inédite
(+2mn)

Un peu plus tard, avant que le jeune Vito prenne sa revanche sur Don Ciccio en Sicile... Une série de scènes inédites montre Vito s'occuper des deux hommes de main du Don. Dans une première scène, il entre par une fenêtre dans la maison de sa première victime pour lui trancher la gorge alors qu'il dort ; dans une deuxième, Vito croise en mer sa deuxième victime, qu'il tue à coups de rame devant le soleil couchant...






LA REQUÊTE DE BONASERA
version intégrale
(+5sec)

Nous arrivons ensuite à l'ouverture du premier opus, à l'époque du Don Corleone vieillissant... À la fin de la première scène où Bonasera se confesse et fait sa demande au Don, la scène continue un peu plus loin dans cette version : alors que Don Corleone explique ce qu'ils doivent faire pour son cas, il siffle son fils, Sonny, qui observe suspicieusement à travers les rideaux vénitiens de la fenêtre. "Est-ce que j'ai ton attention ?" demande-t-il à son fils.




CONSIGLIERE GENCO
scène(s) inédite(s)
(+3mn20)

Juste avant la photo de famille et la danse qui concluent la partie du mariage... Dans un court ajout, Tom informe Don Corleone qu'ils ont reçu un appel de l’hôpital : le Consigliere Genco, sur son lit de mort, ne passera pas la nuit. Le Don demande alors à Sonny de dire à ses frères de venir à l’hôpital présenter leur respect au Consigliere, y compris Michael.


Après la fin du mariage, Don Corleone et les siens vont rendre visite au Consigliere Genco à l'hôpital. Le Don prend son fils Michael à part dans les couloirs, lui demandant à quoi servent ces "rubans de Noël" sur son uniforme : "pour bravoure" lui répond son fils. "Quels miracles tu fais pour des étrangers" rétorque Vito. Celui-ci lui demande alors s'il a des projets après l'armée : Michael souhaiterait finir l'école, Vito lui demande alors de venir le voir comme un fils devrait après la fin de ses études, car il a des projets pour lui. "On verra" conclut Michael... Ce tête à tête fait parti des quelques petits éléments de cette version qui densifient un peu plus la relation entre Michael et son père.



La famille Corleone rentre ensuite dans la chambre du Consigliere. Don Corleone va au chevet du mourant et lui annonce la présence de ses fils. Le vieux Genco, délirant, demande alors au Don de lui sauver la vie, mais celui-ci lui répond qu'il n'a pas de tels pouvoirs et qu'il doit accepter son destin. Le vieil homme lui demande de rester à ses côtés, peut-être que lors de son arrivée la Mort aura peur de Don Corleone et le laissera tranquille. Vito demande à ses fils de quitter la pièce, et il reste au chevet de son Consigliere. 





TOM RENCONTRE JACK WOLTZ
version intégrale
(+45sec)

Peu de temps après, la scène où Tom va à Hollywood rencontrer le producteur Jack Woltz est rallongée : Tom arrive dans un studio où Woltz fête l'anniversaire de sa fille, Janie, et lui offre un poney après un discours pompeux. Tom rejoint alors le producteur, où reprend le montage original.



À noter qu'un peu plus tard, alors que Tom quitte la demeure de Woltz après leur dîner et échanges inutiles, la scène dure un peu plus longtemps... Sur le départ, Tom lève les yeux à l'étage de la maison, et aperçoit la jeune Janie en larmes. Elle est rattrapée par sa mère qui lui ordonne d'aller voir ailleurs.




CONVAINCRE WOLTZ
scène inédite
(+2mn30)

S'ensuit une scène inédite où Tom est retourné auprès de Don Corleone... À l'étage de la maison de ce dernier, Connie Corleone et son mari Carlo se disputent, elle descend au rez-de-chaussé en larmes. Sonny veut intervenir, mais Vito l'arrête : "N’interfère jamais entre un homme et une femme" dit-il à son fils. Ils se rassoient et tous les trois discutent de l'affaire Woltz : le Don ordonne à Tom d'envoyer Luca Brazi "convaincre" le producteur.





MICHAEL & KAY AU LIT
scène inédite
(+2mn20)

Un peu plus tard, Michael et Kay dorment dans leur chambre d’hôtel. Ils sont réveillés par l'appel de l'accueil qui leur annonce l'heure : 3h du matin. Kay tente de remuer Michael car ils doivent partir  du New Hampshire pour aller déjeuner chez son père, mais lui n'en n'a pas envie. Il prend alors le téléphone et appelle chez son père : il demande à Kay d'imiter l'opératrice longue-distance afin que les Corleone prenne en charge l'appel en PCV. Tom répond, Kay joue son petit rôle, puis passe le téléphone à Michael : il lui annonce qu'ils ne partiront que le lendemain matin et qu'ils seront là à temps pour Noël. Pendant leur échange, Kay taquine sensuellement Michael, qui essaye de ne pas le faire entendre à Tom.






LE MEURTRE DE LUCA BRAZI
version intégrale
(+5sec)

Alors que Luca Brazi se dirige vers le bar de Sollozzo, où il se fera étranglé, Luca remarque dans un court ajout l'enseigne en néon s'éteindre... mauvais présage.




"IL EST MORT ?"
scène(s) inédite(s)
(+3mn35)

Après la tentative d'assassinat de Don Corleone, son fils Sonny reçoit un coup de téléphone d'un inspecteur de police qu'il tient sous sa botte : il lui annonce que son père a subit plusieurs coups de feu. "Il est mort ?" lui demande nerveusement Sonny, le policier lui répond qu'il n'est pas assez proche de la scène du crime pour lui confirmer ça, seulement qu'il y a du sang partout. Sonny tente de calmer ses nerfs, et appelle Tom qui n'est pas chez lui.


Peu de temps après, une nouvelle scène inédite nous montre Sonny aller chez sa mère l'avertir qu'on a essayé de tuer son mari. Très calme, comme si elle s'attendait à ça depuis longtemps, Mama Corleone lui dit qu'elle monte se changer si l'occasion de présente d'aller voir Vito à l'hôpital.



Sonny entre alors dans le bureau de son père et appelle Tessio : il lui demande d'amener 50 de ses hommes pour protection. Tessio demande pour les hommes de Clemenza, mais Sonny ne veut pas de ses hommes à lui, il ne fait pas assez confiance en lui pour le moment... Sonny essaye ensuite de contacter Lucz Brazi, qui ne répond pas, évidemment entre quatre planches.




LE RETOUR DE MICHAEL
version intégrale
(+2mn50)

Lorsque Michael retourne chez les Corleone après la tentative d'assassinat de son père, nous voyons dans un court ajout un des hommes de Tessio venir chercher Michael à sa voiture : en état de surveillance totale, il l'invite à l'accompagner jusqu'à la porte d'entrée de la maison.


Lorsque Michael entre dans la maison, alors qu'il entend les mots rassurants de Clemenza, la scène continue dans cette version... Michael va voir Theresa, la femme de Tom, et lui demande si elle a des nouvelles de son mari, elle répond que non. Tous deux vont dans le bureau du Don Corleone...


Sonny accueille chaleureusement Theresa et son frère Michael. Puis le téléphone sonne : c'est un homme de la compagnie de téléphone qui confirme à Sonny que le numéro qu'il lui a donné est celui de Paulie Gatto... Sonny demande alors à Michael et Theresa de sortir pour que lui et Tessio continuent leur affaire : Theresa quitte la pièce, mais Michael s’assoit à côté de son frère. Sonny est étonné : "Tu vas entendre des choses que tu n'as pas envie d'entendre" le prévient-il. Michael s'impose malgré la volonté de son frère de prendre les choses en main, et livre ses suspicions sur Clemenza - Sonny le prend de court et lui dit pour le numéro de Gatto, qui pour lui est derrière l'agression de leur père. "Est-ce que ça va être la guerre comme la dernière fois ?" lui demande Michael : Sonny veut visiblement la guerre totale, mais son frère essaye de le raviser... Le rôle de Sonny en chef de famille en l'absence du père devient ici beaucoup plus évidente, et la dualité avec son frère Michael plus palpable.




Les deux frères sont coupés par l'arrivée de Tom, chaleureusement accueilli par sa femme qui se rongeait les sangs. Sonny et Michael s'approchent, mais Tom leur demande de lui laisser une minute pour étreindre sa femme, se remettant de ses sensations fortes avec Sollozzo.




TUER PAULIE
version intégrale
(+2mn30)

Avant que Rocco et Clemenza prennent la voiture avec Paulie pour le tuer (enfin le croit-on), la scène commence plus tôt dans l'action dans cette version : tout d'abord, Rocco rejoint Clemenza dans son garage et discutent mécanique, puis Clemenza, tout naturellement dans la conversation, donne le pistolet à Rocco pour tuer Paulie...


Peu de temps après, le plan de Clemenza se déroule pour faire éviter les suspicions à Paulie : il le fait visiter un appartement pour une planque, puis lui demande de le déposer dans les parages pour qu'il puisse appeler Sonny. Mais c'est aussi une entourloupe : Clemenza va en fait dans un restaurant et déguste un plan de pâtes pour faire passer le temps de cet "appel"... Clemenza finit par rejoindre Paulie dans la voiture et lui dit qu'ils doivent aller à Longbeach. "Comme d'habitude, on ne me dit jamais rien !" se plaint Paulie, ignorant qu'il s'agit du lieu de son exécution... Bref, l'exécution de Paulie n'est plus un mystère dans le déroulement de cette scène rallongée, la mort de Paulie n'est plus une surprise dans l'action.





"PARLE-NOUS DE NEW YORK"
scène inédite
(+40sec)

Plus tard dans le film, alors que Michael a fuit en Italie après avoir assassiné Sollozzo et McCluskey dans le restaurant... Au départ de cette échappée en Italie, une courte scène inédite nous montre Michael et ses gardes du corps prendre une pause sous un olivier. L'un de ses gardes - Fabrizio, qui tuera sa femme Apollonia - lui demande s'il vient bien de New York. Michael lui demande comment il le sait, et on lui répond que tout le monde sait qu'il est important. Le garde lui demande alors avec entrain de l'emmener en Amérique, qu'il est le meilleur tireur qu'il peut avoir.




LA MAISON DU PÈRE
scène inédite
(+45sec)

Peu de temps après, Michael, toujours accompagné de ses gardes du corps, s'arrête devant la porte de la maison où son père a grandit. Il se présente à une femme qui passe dans la rue comme le fils de Don Corleone et demande si la famille de son père vit toujours ici. La femme lui répond que tous les Andolini sont morts ou sont partis outre-mer... Voilà un supplément qui rapproche un peu plus Michael de son père, retraçant son histoire.





LA DISPUTE DE TROP
version intégrale
(+50sec)

Quelques temps après dans le film, alors que Connie reçoit l'appel d'une femme qui cherche à parler à son mari Carlo... Avant leur violente dispute, un ajout montre Connie aller chercher son mari directement dans la douche, lui dire que sa "petite-amie" l'a appelé. Carlo nie, mais sa femme s'emporte et déchire le rideau de douche, il essaye de rester calme et lui demande de lui préparer à manger.





COMPLICITÉ DE MEURTRE
scène inédite
(+55sec)

Peu de temps après l'assaut fatal sur Sonny... Alors que Hagen l'a appelé pour qu'il vienne lui "rendre un service", nous voyons Bonasera chez lui dans une courte scène inédite : il s'habille et parle à sa femme, inquiet. Il craint que les Corleone ait assassiné quelqu'un et qu'ils l'enfoncent dans une complicité de meurtre en cachant un cadavre. "Maudit soit le jour où tu seras amie avec la Mama Corleone" dit-il à sa femme.




LE RÉVEIL DE MICHAEL
scène inédite
(+40sec)

En Italie, après l'explosion de voiture qui coûte la vie à la nouvelle femme de Michael, Apollonia... Dans une courte scène inédite, Michael se réveille dans son lit, en sueur, ses hommes à son chevet. On lui annonce qu'Apollonia est morte. À demi-conscient, Michael demande qu'on lui attrape Fabrizio, que Michael a vu s'échapper en hâte juste avant l'explosion.




UN SIGNE DE FAIBLESSE
scène inédite
(+1mn10)

Michael est revenu en Amérique... Dans une nouvelle scène inédite, Michael et son père font une petite marche dans le potager de ce dernier. Michael demande vite à Don Corleone ce qui est arrivé à Sonny : son père veut éviter quelconque vengeance, ce serait briser le pacte de paix. "C'est aussi un signe de faiblesse" lui répond son fils, ce qu'il confirme. "Tu as peut-être donné ta parole sur ce pacte, mais moi je ne l'ai pas donné, continue Michael, je prends mes responsabilités" : c'est fait, Michael décide concrètement de prendre la place à son père.





HAGEN DÉCHU
version intégrale
(+30sec)

Alors que Michael annonce que Hagen ne sera plus Consigliere (remplacé par Vito) mais avocat pour les Corleone à Las Vegas... Dans un supplément, Hagen s'insurge : Michael le persuade que les affaires doivent être "légales" à l'avenir, mais Hagen se sent trahi car les hommes de Rocco s'adressent directement à Michael sans passer par lui. "Je savais que ça ne lui échapperait pas" dit alors Vito assis sur le canapé derrière eux.





LA COMMUNION D'ANTHONY CORLEONE
version intégrale
(+2mn20)

Quelques temps après, nous passons aux événements du second opus du Parrain... Le fils de Michael, Anthony, a eu sa communion, et une grande fête est organisée en bord de plage sur la propriété de Michael. Cette scène qui ouvre le second film se voit ici rallongée : nous voyons d'abord dans un premier ajout Hagen présent à la fête avec sa femme et ses deux enfants.


Dans un autre ajout, nous voyons une voiture débouler à l'entrée de la propriété : une femme sort du véhicule, enragée, demandant à son mari d'arrêter de la tripoter, scandant qu'elle ne se taira pas. Son mari sort de la voiture : c'est Fredo Corleone, "Je ne veux pas que Michael te vois comme ça" dit-il à sa femme. Il force sa compagne à se mettre au sol pour lui remettre la chaussure qu'elle a perdu dans la dispute, et lui dit que beaucoup de personnes importantes sont présentes et qu'elle n'a pas intérêt à lui faire honte. "Pourquoi as-tu si peur de ton petit frère ?" lui demande-t-elle alors. "Parce qu'il est à la tête de la famille" répond Fredo.




De retour au cœur de la fête, nous voyons dans un autre court ajout Frankie Pentangeli demander du vin rouge ou de la bière à un serveur, car sa gorge l'irrite, mais ce dernier n'a que du champagne à lui proposer. Un de ses hommes lui propose alors de boire de l'eau à un tuyau d'arrosage... Nous voyions directement Frankie boire au tuyau dans le montage original, voilà qui est expliqué ici.




LA BÉNÉDICTION 
scène inédite 
(+2mn40)

Un peu plus tard au cœur de la fête... Dans une nouvelle scène inédite, nous voyons la veuve de Sonny rencontrer Michael dans son bureau, accompagnée de sa fille Francesca et son fiancé Gardner. Francesca vient demander à son oncle sa bénédiction pour qu'ils se marient. Michael parle alors au garçon : il lui dit qu'il est plus qu'un oncle pour Francesca, plutôt un père pour elle depuis la mort de Sonny, et qu'il aime beaucoup sa nièce. Ils sont brièvement coupés par Fredo qui vient annoncer que Frankie veut voir Michael, mais il est sèchement remercié... Gardner révèle qu'il est étudiant en histoire de l'art - piètre source de revenus selon Michael - et qu'il est le fils d'une riche famille d'actionnaires : Michael leur donne alors sa bénédiction... Francesca sort dehors toute excitée par l'accord de son oncle, annonçant la bonne nouvelle à sa tante Kay... Michael se rapproche alors de Hagen et lui demande de veiller à ce qu'ils bénéficient d'un dot généreux - "Il vient d'une famille où ils pensent que les mariées italiennes sont pauvres" dit-il.







FRED VINCENT
scène inédite
(+45sec)

Juste après, toujours au cœur de la fête... Dans son bureau, Michael reçoit des nouvelles d'Al Neri à propos de Fabrizio, celui qui a tué sa première femme en Sicile, aujourd'hui exilé en Amérique sous le nom de Fred Vincent. "Pourquoi ça a mis si longtemps ?" lui demande Michael... Ce petit axe inédit trouvera sa conclusion un peu plus tard.





LES MÉSAVENTURES D'ANTHONY
scène(s) inédite(s)
(+1mn45)

La fête continue à battre son plein, et nous avons par la suite d'autres ajouts concernant le principal intéressé des festivités, le jeune Anthony, faisant face malgré lui aux affaires de son père... Dans une première scène inédite, alors que des chanteuses commencent une nouvelle chanson sur scène, le fils de Michael court vers la maison de son père où attendent plusieurs chefs mafieux. Il est poursuivi par sa mère qui ne veut qu'il s'approche d'eux. 





Un peu plus tard, une nouvelle scène inédite concerne le jeune Anthony : la nuit est tombée, et tout le monde est à table dehors. Frankie aborde le fils de Michael assis à côté de lui, buvant un verre de fin cul-sec devant l'enfant. Il lui parle en italien, mais Anthony ne comprend pas. Frankie prend ensuite une grande cuillère de vin rouge et le lui donne à boire. Il demande alors à un de ses hommes un billet de 100$ et le donne à l'enfant : "C'est un secret, lui dit-il, ton père ne doit pas le savoir, ni personne".




CASINO TROPICANA
scène inédite
(+1mn45)

Après la fin de la fête s'ensuit une nouvelle scène inédite : Al Neri entre dans le Casino Tropicana, dorénavant sous le joug de Michael. Il se dirige vers Klingman l'ancien propriétaire - qui croit toujours l'être - pour lui dire de dégager du casino. Klingman refuse : Al le frappe et le poursuit à travers le casino, l'ex-propriétaire est effrayé et demande de l'aide qui ne vient pas. Al finit par le coincer devant la scène où des danseuses répètent, Klingman capitule et s'enfuit.







LA MORT DE FRED VINCENT
scène inédite
(+1mn)

Juste après, le court axe inédit sur Fred Vincent aka Fabrizio trouve sa conclusion dans une autre scène supplémentaire : la nuit tombée, Vincent ferme sa pizzeria et entre dans sa voiture garée devant... et le véhicule explose. Vincent ne meure pas tout de suite, tombant de la voiture en fumée, agonisant avant de mourir... Michael a eu sa vengeance.

Cet acte de vengeance est un supplément assez essentiel dans la psychologie du personnage phare de ce film - dommage que la scène soit plombée par cette incrustation de Michael regardant les photos de Fabrizio, histoire de nous faire comprendre très peu subtilement qu'il s'agit de lui ici.







The Godfather : A Novel For Television se révèle être un très joli complément pour les (nombreux) aficionados de la trilogie du Parrain. Difficile de l'envisager comme une version définitive, une référence, car elle évente les nombreuses scènes de violence et essuie quelques menues mais notables disparitions quand on connaît bien les montages originaux, dans le but de faire de ce montage homérique de 7 heures un morceau rythmé de télévision. 

Mais il faut toutefois dire que ce travail inédit effectué par Coppola en 1977 nourrit encore plus son oeuvre devenue culte, offrant des suppléments qui la densifient un peu plus. Il y a la relation entre Michael et son père Don Corleone qui est plus étoffée, avec leurs dialogues inédits (leurs têtes-à-têtes se faisant finalement assez rares dans le montage original), et de surcroît leurs actes de vengeance plus complets (pour le premier le meurtre des hommes de Don Ciccio, qui a tué sa mère, pour le second le meurtre de Fabrizio, qui a tué sa première femme Apollonia), un jeu d'échos et de filiation qui rend leur relation bien meilleure. D'autres ajouts poussent l'oeuvre un peu plus vers le haut, comme les magouilles du jeune Vito à New York, le rôle de Sonny qui prend plus à cœur les affaires après la tentative d'assassinat de Don Corleone, les événements un peu plus riches lors de la fête de Michael au début du second opus... 

D'autres suppléments sont un peu plus dispensables, tendant parfois au simple bavardage, mais ne crachons pas dans la soupe : A Novel For Television est un morceau de choix pour les fans. Ce montage alternatif a beau éluder dans la forme pure, il densifie aussi beaucoup dans le fond, la psychologie des personnages phares, leurs enjeux et leurs influences. Déplacer au tout début la période flash-back du jeune Vito Corleone à New York est un choix plutôt fascinant, la chronologie en un bloc s'avérant être un outil aussi efficace que son parallèle à Michael dans la version originale du Parrain II. Même si elle ne peut définitivement pas remplacer les montages sources, cette version étendue pour la télévision les complète efficacement dans leur nature profonde : une ode fleuve à la famille.




Commentaires

  1. Pour une fois que la version Tv est plus longue, on ne s'en privera pas !
    C'est juste dommage que je ne l'ai pas encore vue :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très difficile d'accéder à cette version tv... si ce n'est par des moyens pas très propres ;)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés