Critique : Midnight Special


Il n'y pas de cinéma plus puissant que celui conduit par une sincère introspection élémentaire : jeune papa, Jeff Nichols explore la science-fiction pour se questionner avec une superbe humilité. Explorant l'algorithme de l'inconnu tel un Steven Spielberg ou un John Carpenter, aussi innocent que âpre, Midnight Special est une émouvante course-poursuite de la compréhension du fils, la quête pour lui lâcher la main devant de vastes cités oubliées, le mystère culminant. Plusieurs éléments du scénario se sont vus volontairement éludés, pour le plus grand bien du film, donnant au récit cette constante intime et prophétique que quelques-uns trouveront peut-être trop simpliste. Mais c'est une pureté magique qu'atteint le film sur ce chemin pourtant sinueux, nettement aidée par la complicité entre l'enfant et Michael Shannon, à travers lesquels passe tellement avec si peu. Pont des espoirs, Midnight Special illumine nos yeux avec la modestie de son cinéma.


Commentaires

  1. Nichols prolonge l'art de la soustraction narrative à travers la nuit, tandis que sa mise en scène troue les ténèbres en quête de prodiges. Très beau texte l'ami, dont je partage l'avis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ;) Je plussoie ces deux très belles lignes, ravi qu'on s'entende sur ce magnifique moment de science-fiction.

      Supprimer
  2. Une grande poursuite d'1h50 halletante et poignante. De très bons acteurs, une réalisation plus punchy (merci Warner) de Jeff Nichols, des personnages attachants. Peut être pas le meilleur film de Jeff Nichols mais de bonne facture pour sûr.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui pareil je pense que je lui préfère Take Shelter... mais quand même, quel film !

      Supprimer
    2. Malgré l'insistance de La dernière vague oui c'est mon préféré. Après j'ai vu mieux en ce début d'année. ;)

      Supprimer
  3. Je partage ton avis, Jeff Nichols survole le cinéma indépendant américain, le cinéma tout simplement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas une fausse note pour le bonhomme, quelle chance qu'il ait refusé la réalisation d'Aquaman ! ^^

      Supprimer
  4. Grand film, le mixte spécial Spielberg en presque mieux ;)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés