Version Longue : The Hobbit - The Battle of the Five Armies / La Bataille des Cinq Armées





FEU ET EAU
version intégrale
(+20sec)

Alors que Bard court sur les toits enflammés de Lacville, un premier supplément nous montre Smaug apercevoir une première fois Bard dans sa course. Il fonce sur lui et le survole de très près, faisant tomber Bard qui se rattrape in-extremis avec une de ses flèches. Par la suite, Smaug souffle une nouvelle vague de feu.



Alors que Tauriel et ses compagnons Nains naviguent discrètement parmi les flammes, Smaug les survole dans un court plan inédit.




L'ATTAQUE DE DOL GULDUR
version intégrale
(1mn25)

Lorsque Gandalf est emprisonné à Dol Guldur, le magicien se voit nettement plus martyrisé par l'orc dans cette version. Ici, le dialogue de la créature change : il demande à Gandalf où sont cachés les trois anneaux elfiques. Le magicien lui frappe alors le visage. Il crache du sang et rattrape violemment son prisonnier. Il prend son bras : on peut voir que Gandalf porte l'Anneau de Feu au doigt. L'orc lui demande où sont les autres, et pose son bras sur un socle où restent traces de lames, sang et bouts d'os. Il s'apprête à lui couper la main...




Arrive alors Galadriel, qui apparaît dans un plan inédit en arrière-plan derrière Gandalf agonisant. Cette fois, elle parle à l'orc : "Je viens pour Mithrandir, lui dit-elle, et je ne pars pas sans lui. Si vous tentez de m'arrêter, je vous détruirais". Lorsqu'elle lance son sort contre l'orc, un nouveau plan montre celui-ci exploser.



Nous avons également un autre plan supplémentaire de Galadriel portant Gandalf.


Par la suite, le combat d'Elrond et Saroumane contre les Nazguls est agrémenté de quelques plans inédits : un plan large de la scène de combat ; plus de plans serrés sur Elrond combattant à l'épée ; un long plan large de Dol Guldur alors qu'un Nazgul tombe sous les coups de Saroumane... Une ultime image inédite nous montre Radagast accourir sur son traîneau de lapins.






"ILS N'ONT AUCUNE IDÉE DE CE QUI ARRIVE"
version intégrale
(+30sec)

La scène où Radagast remmène Gandalf dans la Forêt Noire continue plus longtemps dans cette version... Radagagast donne au magicien gris son bâton. "Si ce que vous dites est vrai, lui dit-il, vous en aurez plus besoin que moi". Il lui conseille toutefois de trifouiller la pierre du bâton, car il ne marche pas tout le temps. "Mais je suppose que vous vous débrouillerez" conclut-il.





L'AIDE DE THRANDUIL
version intégrale
(+5sec)

Alors que Bard découvre l'armée elfe de Thranduil postée à Dale, un long plan large supplémentaire dévoile l'intégralité de l'armée qui s'étend tout le long de la ville.




UN VOLEUR DANS LA NUIT
version intégrale
(+1mn50)

Juste avant que Bilbo ne s'échappe discrètement d'Erebor avec l'Arkenstone... Le hobbit croise sur le mur de garde Bofur, qui le prend sur le fait avec sa corde. Bilbo essaye de faire comme si de rien n'était, qu'il prend l'air, mais Bofur n'est visiblement pas dupe. Le nain lui confit alors qu'il pense qu'ils ne verront pas la prochaine nuit tomber. "Ce sont de sombres jours" lui dit Bilbo. "Personne ne devrait blâmer une âme qui souhaite être ailleurs" lui répond alors Bofur avant de descendre et lui dire au revoir, semblant parfaitement savoir que le hobbit s'apprête à partir.






NÉGOCIATIONS
version intégrale
(+1mn)

Alors que l'armée des Elfes et des Hommes font face au mur d'Erebor, et que Bard et Thranduil tentent de négocier la paix avec Thorin... Leur discussion dure plus longtemps dans cette version. Thorin sort de ses gonds : "Pourquoi devrais-je racheter ce qui m'appartient de droit ?!" crie-t-il. En bas, Thranduil conseille alors à Bard de garder la pierre royale et de la vendre au plus offrant. Echtelion du Gondor lui ferait un très bon prix... "Je vous tuerais !" s'esclaffe Thorin. Gandalf puis Balin tentent de le raisonner, lui disant qu'ils ne peuvent pas gagner cette guerre. Thorin hésite... Puis le montage cinéma reprend avec l'arrivée du corbeau.







L'ARRIVÉE DE DAIN PIEDS-D'ACIER
version alternative
(+2mn30)

Par la suite, l'arrivée de Dain Pieds-d'Acier et son armée est traitée différemment dans cette version : les plans de son arrivée ont été modifiés, sa troupe étant maintenant accompagnée d'énormes chars.


Dans cette version, l'armée naine s'arrête plus tôt, laissant Ironfoot partir seul rencontrer Thranduil et ses troupes : tous les plans sur Dain ont également été modifiés, où son armée est beaucoup plus loin derrière lui.



Après avoir menacé de couper la tête de Thranduil, Pieds-d'Acier rajoute "...voir s'il garde son sourire satisfait !". Alors le chef nain rejoint son armée, Thranduil ordonne à ses troupes de les laisser avancer, voir jusqu'où ils pourront aller. Au loin, Dain lui répond qu'il n'a que faire de ses "menaces de princesse aux oreilles pointues".


Les Nains et les Elfes vont alors concrètement s'affronter, contrairement à la version cinéma... L'armée des elfes tire une salve de flèches, que les Nains détruisent en lançant à leur tour d'énormes lances tournoyantes dont la vélocité explosent les fins projectiles. Ces lances atterrissent violemment sur les troupes elfes. Alors que les deux armées lancent une nouvelle salve, une troupe de Nains à dos de boucs chargent sur les Elfes. Ceux-ci bougent en rangs ordonnés pour les laisser passer au sein de leur armée et les encercler. Ils se battent. Thorin et ses compagnons observent attentivement cet affrontement.







Lorsque les vers géants sortent de terre, nous avons alors plusieurs plans inédits sur des nains et des elfes se retournant, surpris, ainsi que sur Bard.



Le plan sur Dain Pieds-d'Acier est modifié : il n'est plus devant ses troupes comme dans la version cinéma, mais au cœur du champ de bataille.


 La suite est également modifié par rapport à la version cinéma : dans le montage original les troupes naines contournaient l'armée elfe pour charger sur les orcs ; ici, les Nains se retirent du champ de bataille et se remettent en rang pour faire face et charger.




LA BATAILLE DES CINQ ARMÉES COMMENCE
version intégrale
(+1mn15)

De prime abord, alors que Nains et Elfes ont chargé sur les Orcs, le plan de Gandalf se retournant vers les nouvelles troupes ennemies a été modifié : des trolls ont été rajoutés en arrière-plan, fonçant vers le champ de bataille.


Le début du combat continue dans cette version : les Elfes en retrait tirent une salve de flèches sur les trolls qui arrivent. Les Nains, eux, envoient leurs chars : ils coupent plusieurs jambes orcs avec les lames de leurs roues. Azog, au sommet de sa montagne, fait ordonner aux trolls de ce débarrasser de ces chars. Les créatures renversent alors les véhicules armés et écrasent violemment les Nains à leur bord.





Peu de temps après, de nouvelles nous montrent Thranduil et Dain Pieds-d'Acier combattre sur le champ de bataille... Un autre supplément nous dévoile un nouveau troll, blanc, aveugle, conduit sur son dos par un orc qui le guide avec deux chaines accrochées à ses yeux.






LA MALADIE DU DRAGON
version intégrale
(+5sec)

Peu de temps après, la scène où Thorin se dispute sur son trône avec Dwalin s'ouvre sur un plan supplémentaire : Dwalin qui marche d'un pas décidé vers son roi malade.




"POUR LE ROI !"
version intégrale
(+1mn35)

Juste avant que Thorin et ses compagnons sortent héroïquement d'Erebor, un court ajout montre un troll-catapulte avancer vers les Nains reclus contre l'entrée de la Montagne.


Après la charge héroïque de Thorin, d'autres ajouts nous dévoilent Bifur, Bofur, Nori, Ori et Dwalin combattre dans la mêlée, ainsi que Bombur et son traditionnel coup de ventre. Ils mettent au sol le troll-catapulte, qui s'achève avec l'éjection de sa propre catapulte en tombant.



En plein combat, Bofur tombe à terre, Bofur et Bifur l'aident à se relever. Puis les Nains se lancent dans un jeu d'échanges de hache : Bifur lance la hache dans la tête d'un orc, Nori la récupère et la lance dans la tête d'un autre orc, puis Ori la récupère et la lance accidentellement sur Bifur - retour à l'envoyeur - qui la rattrape in-extremis.




Bifur grimpe alors sur des boucliers que tendent ses camarades pour grimper sur un troll-aveugle. Il tue l'orc sur son dos, prend les rennes de la créature et écrase quelques orcs en riant à cœur joie.







UN APPEL AUX ARMES
version intégrale
(+15sec)

Alors que les femmes et personnages âgées de Dale en retrait décident de rejoindre le combat, une petite scène inédite les montre charger contre un troupe d'orcs.





LE CHARRIOT DE GUERRE
scène inédite
(+4mn55)

Juste avant le grand morceau de bravoure inédit à venir, le dialogue entre Thorin et Dain Pieds-d'Acier sur le champ de bataille est étendu... Dans la version cinéma, Thorin fonçait directement vers Ravenhill à dos de bouc avec ses camarades. Ici, Dain lui demande d'abord comment il compte traverser seul jusqu'à Ravenhill. La situation change alors par rapport au précédent montage : ils sont rejoint par Balin, Dwalin, Fili et Kili qui ont monopolisé un des chars nains. "Que Durin vous sauve tous" leur souhaite Dain.




Thorin et le char traversent alors le champ de bataille, le véhicule armé coupant plusieurs jambes orcs avec les lames de ses roues. Un orc essaye pitoyablement de marcher sans ses jambes. Dwalin se déchaîne sur une sorte de mitraillette à flèches. Puis dans un magnifique mouvement, le char saute d'un rocher et décapite de ses roues toute une série de trolls qu'ils survolent. Les Nains se gargarisent de ce petit exploit.





Un troll en armure fonce sur eux et les dévie de leur trajectoire : le char atterrit sur un fleuve gelé et parcourt son fil, poursuivi par le troll qui brise la glace derrière eux. Bofur arrive alors au dos de son troll aveugle et les débarrasse de leur poursuivant.





Le char croise ensuite sur le fleuve gelé un autre troll qui porte un pont de fortune entre les deux rives. Les Nains l'abattent à coups de flèches et roulent sur son corps comme office de pont pour continuer leur course.



Des Wars se joignent alors à la poursuite. Ils tuent quelques boucs qui conduisent le char et abiment les roues du véhicules. Balin demande à ses camarades de sauter sur les boucs, les détacher et continuer sans lui. "Mes jours de chevaucheur de boucs sont finis" dit-il à Dwalin. Ses camarades partis, il achève seul les Wars restants à coups de mitraillette à flèches. "Je suis trop vieux pour ça !" conclut-il.






Dwalin, Fili et Kili sortent alors du fleuve gelé à dos de boucs pour rejoindre Thorin, coupant quelques têtes orcs en direction de Ravenhill.





COURAGE & LÂCHETÉ
 scène inédite
(+1mn20)

À noter que cette scène inédite est précédée de la séquence où Bard sauve Alfrid d'un troll - du coup déplacée plus tôt dans ce montage, d'une part pour faire raccord à l'ajout, d'autre part pour une question de ton, laissant plus de place au tragique dans tout le climax de Ravenhill.

Dans cette scène inédite à Dale, Gandalf fait face à un énorme troll. Il place la pierre magique sur le bâton que lui a confié Radagast et tente de lancer un sort... mais rien ne se produit. Le magicien gris manipule la pierre, en vain, tandis que la créature se rapproche dangereusement. Gandalf tente alors d'éviter les coups de massue du troll.



Proche d'eux, Alfrid se cache dans le sac d'une catapulte. Il fait soudainement tomber une pièce d'or de son soutien-gorge, qui atterrit sur la tranche sur le levier de l'appareil. Dans un suspens insoutenable, la pièce finit par tomber sur le flanc et active le levier : Alfrid se retrouve propulsé dans la bouche du troll, et l'étouffe.







UN REMÈDE INATTENDU
scène inédite
(+50sec)

Peu de temps après, nous avons une nouvelle scène inédite où Bofur a quelques difficultés sur le champ de bataille face à un orc. Bifur court l'aider et fonce sur la créature en enfonçant le bout de hache de son front dans le crâne de l'ennemi. Mais ils se retrouvent coincés. Bombur parvient à les séparer en tirant l'orc... mais Bifur perd le bout de hache de son crâne ! "Tu as perdu ta hache !" lui crit Bofur. Bombur revient alors et parle pour la première et seul fois de la trilogie : "Pas du tout ! Tiens cousin."... Bifur jette le morceau de hache en s'esclaffant "Tu sais où tu peux te le mettre ?!"






LA BATAILLE DE RAVENHILL
version intégrale
(+40sec)

Pendant que la bataille fait rage sur les monts de Ravenhill... Legolas gagne déjà quelques petits ajouts ici et là. D'abord, un premier supplément montre Legolas s'accrocher tête en bas à la chauve-souris géante et décapiter tout un rang d'orcs.



Le face à face de Legolas contre Bolg est également rallongé... Dans un premier ajout, l'elfe plante une de ses lames dans la main de l'orc, mais elle reste coincée. Bolg tente de frapper Legolas avec, mais ce dernier tombe pour l'éviter... Peu de temps après, lorsque Legolas achève Bolg d'un coup de lame dans la tête, un autre ajout montre l'elfe tourner sa dague dans le crâne de son opposant.




En parallèle, lorsque Azog fait face à Thorin sur le lac gelé... Lorsque le leader orc se retourne vers l'ultime arrivée arrivant derrière lui, le plan dure plus longtemps, menant à un plan supplémentaire rapproché sur cette troupe.


Peu de temps après, quelques courts ajouts se concentrent sur Beorn... Nous avons tout d'abord un premier plan large sur Beorn à dos d'aigle arrivant au-dessus de l'ultime armée orc ; d'autres images supplémentaires montrent Beorn en ours tuer plus d'orcs, et se faisant aider d'un aigle lorsqu'il se retrouve dépassé en nombre.





LE ROI SOUS LA MONTAGNE
scène inédite
(+1mn40)

L'ultime scène supplémentaire de cette version longue, et certainement la plus importante : les funérailles de Thorin, Fili et Kili à Erebor. Devant le peuple nain, Gandalf, Radagast et Beorn, les camarades de Thorin et Bilbo rendent un ultime hommage très émouvant à leurs compagnons perdus, en larmes. Balin crie alors "Le roi est mort, vive le roi !", devant Dain Pieds-d'Acier couronné, nouveau roi sous la montagne... Une scène très forte en émotions, avec une musique toute en murmures absolument poignante.








Cette version longue de La Bataille des Cinq Armées est une toute petite déception, piètre remède espéré contre le montage cinéma plutôt anarchique de ce troisième opus. On aurait espéré plus de fluidité dans le premier acte, plus d'interaction entre le futur duo Saroumane-Sauron, des seconds couteaux plus consistants (notamment Beorn et sa participation à la bataille, toujours aussi discrète)... Mais pour cette version longue, Peter Jackson a misé la majorité de ses suppléments au cœur de la Bataille des Cinq Armées, nous offrant un nouveau panel de créatures et de moments de bravoure absolument grisants, les compagnons de Thorin se révélant beaucoup plus présents au sein du combat. On appréciera avant tout l'ajout des chars nains, qui laisse place à des scènes d'action particulièrement efficaces et bourrées d'idées... Parmi les autres ajouts plutôt bien sentis, on retiendra Gandalf recevant le bâton de Radagast (un petit trou du montage cinéma dorénavant comblé), ainsi que les funérailles de Thorin, Fili et Kili, grand moment d'émotions qui rend un ultime hommage bouleversant à ces personnages perdus, essentiel pour conclure l'aventure... Moins riche qu'espérée, ce nouveau montage de La Bataille des Cinq Armées nous propose toutefois son lot de surprises bien placées, réservant quelques gerbes de sang mais aussi quelques larmes.



Commentaires

  1. Mon intérêt pour cette trilogie qui n'avait pas lieu d'être sous cette forme est allé en diminuant. J'hésite à me procurer cette version longue, alors que la question ne s'était même pas posée pour la saga "Le seigneur des anneaux" (ou, plus proche, pour le premier volet).
    Un article fort instructif, comme toujours. Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends. Seul le seconde opus a ici bénéficé d'une version longue vraiment bénéfique. Le premier et celui-ci, ce n'est que du bonus, même si ce dernier gagne un montage un peu plus fluide. Merci à toi Laurent ;)

      Supprimer
  2. D'accord avec Laurent. Pour le SDA, la version longue est indispensable et magnifique. Mais j'ai moins aimé Le Hobbit, alors bof...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme pour Laurent, je comprends. Peter Jackson n'a pas mis la même fougue que dans le SDA, et ça peut se ressentir.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés