Critique : 007 Spectre


Spectre est à l'image de son joli plan-séquence d'ouverture, une balade aérienne et funèbre, emprunt d'un romantisme ouaté. On aura beau surprendre de temps en temps Sam Mendes en mode pilotage automatique dès que l'action vient à la surface, c'est dans le fantôme de ses codes que le cinéaste captive, invoquant le romanesque, nourrissant son mythe dans la sobriété classieuse du détail - au risque de ne pas rendre service au scénario un brin négligé, l'organisation Spectre manquant singulièrement de texture menaçante. Mais tout est finalement question d'ombres dans cet opus, résurgence de sentiments perdus, ectoplasme de références passées. Assumant l'impossibilité de dépasser la réussite enflammée de Skyfall, Mendes fait de Spectre un métrage énigmatique et surnaturel, fait de ténèbres et d'entailles, soulagé par la romance alors qu'il cherche en rond son existence.


Commentaires

  1. Clairement plus faible que "Skyfall", j'ai vraiment eu beaucoup de peine à trouver mes marques dans cette nouvelles (en)quête bondienne passé la démonstration de virtuosité liminaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est très clair qu'il ne vaut pas Skyfall, ni même Casino Royale. Je comprends tout à fait qu'on accroche pas à cet opus, après personnellement j'apprécie qu'il ne cherche jamais à faire bigger faster stronger, mais qu'il assume plutôt sa retenue. Mais ça reste un James Bond, donc pour le coup on aime ou on aime pas ce choix.

      Supprimer
  2. J'ai trouvé cet opus très décevant. Moins d'ampleur qu'un Skyfall mais clairement supérieur aux horribles Casino Royale et Quantum of Solace, on est tout de même dans le bas du panier de la saga...
    Le méchant est risible (pourtant au vu de son identité il y avait de la matière !) et on s'ennuie ferme. Le film s'apparente à une sorte de suite poussive de Skyfall, qui se suffisait à lui même et venait faire table rase après la résolution des arcs narratifs, pour nous laisser présager un opus plus indépendant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai que je m'attendais à un opus plus indépendant. Mais cet aspect mythologique ne m'a pas déplu. Au bout du compte, même si personnellement ce côté lancinant, presque contemplatif parfois, m'a séduit, je comprends que l'on s'ennuie devant cet opus qui semble décevoir pas mal de monde.

      Supprimer
  3. Un volet qui termine définitivement de rebooter la franchise 007. Après la naissance et le retour aux sources, Bond prend enfin racine pour définitivement imposer sa nouvelle version opérée depuis 2006. De bons méchants, de bonnes cascades, une ouverture fantastique, Daniel Craig au top. Petits bémols sur les Bond Girls fort peu actives et un petit coup de mou au milieu. J'oubliais aussi l'autre tâche de ce nouvel opus: l'immonde chanson de Sam Smith. Ratage total. Pas prêt de la réécouter.

    RépondreSupprimer
  4. Oui voilà la boucle est bouclée, et même si une porte reste ouverte on pourrait passer à autre chose sans problème !... Cette nouvelle chanson m'a pas déplu (dans l'écrin du générique, après en écoute séparée je dis pas), je comprends pas trop qu'elle dérange autant :o

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans les deux cas je la trouve horrible. Je n'aimais déjà pas trop Sam Smith, là c'est le point de non-retour. C'est mieilleux et d'un autre temps.

      Supprimer
    2. Mielleux oui, je comprends, mais d'un autre temps... je ne vois pas en quoi elle est ringarde sincèrement. Elle est juste plus douce et orchestrale que d'habitude dans un James Bond, plus "chantée" certes.

      Supprimer
    3. Elle est clairement à l'image de son interprète: ça se veut swiging london, c'est juste à la ramasse. Et les paroles pfu...

      Supprimer
    4. Ah d'accord c'est que tu n'aimes pas de base le chanteur ! ;)

      Supprimer
  5. Un James Bond beaucoup plus classique que les 3 précédents films et qui revient aux origines de la franchise de par son approche du personnage et du traitement de son intrigue. Perso, j'ai adoré ce nouveau James Bond.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes d'accord ! Du coup je comprends que certains n'apprécient pas cet opus qui, après avoir détourné les codes, replonge dans l'adn de la franchise, mais après je trouve que c'est totalement dans la logique du truc qui a été achevé avec Skyfall. Donc oui, classique et efficace !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés