Critique : Mission Impossible - Rogue Nation


Dès la vertigineuse séquence d'ouverture, Christopher McQuarrie étale ses cartes : Rogue Nation est l'occasion pour lui d'amener le blockbuster à son crépuscule, ce cinquième opus déballant toute sa marchandise dès sa première moitié pour ensuite ramener l'action à la racine de sa pyrotechnie. Nous livrant une véritable leçon de découpage, là où trois protagonistes suant sur leurs chaises devient une véritable cascade des sens, et où un plan-séquence en apnée nous coupe littéralement le souffle, McQuarrie joue avec les techniques de la forme, masques et ciseaux en main pour jouer sur les apparences et l''in-extremis'. On se régale d'un rythme effréné, jamais ralenti par les quelques effets spéciaux perfectibles, virevoltant parcours menant à la grosse révélation du film : Rebecca Ferguson, bourrée de charme et d'incertitude, séduisant même le cinéaste derrière la caméra qui pousse alors Rogue Nation aux sources du suspens, délicieuse émanation hitchcockienne qui nourrit la romance et les moments les plus forts de cet épisode au sommet.


Commentaires

  1. Une très bonne suite, parfaite synthèse du premier et du quatrième volet, sans pour autant égaler l'écriture chirurgicale de l'un et la folie technique de l'autre.
    La scène d'infiltration à l'Opera est juste superbe, tout comme le final dans les rues de Londres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà une bonne synthèse, c'est tout à fait ça. Nous sommes d'accord sur la scène de l'Opéra, fantastique.

      Supprimer
    2. Les références hitchcockiennes, le découpage des plans, la gestion de l'espace, l'interaction image/musique... tout est parfait dans cette scène.

      Supprimer
  2. C'est à se demander si la saga Mission Impossible n'est pas la plus excitante des franchises hollywoodiennes depuis 19 ans. Chaque épisode suscite une attente que ce soit par le réalisateur ou les attentes visuelles du métrage à venir. En dehors de quelques cgi, le film transpire un naturel dans la réalisation de ses camarades changeant radicalement (à l'image du dernier Mad Max) des marasmes à cgi que sont les derniers blockbusters (je reprends souvent cet exemple, mais le plan totalement trafiqué où Scarlett sort à moto de l'hélico dans Age of Ultron pue les cgi de partout pour une simple action de quelques secondes). Un savant mélange du premier et du quatrième terriblement fun et ingénieux. Une réussite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair, le seul faux pas étant celui de John Woo en 2000 (à mes yeux en tout cas). C'est tellement excitant de voir un gros blockbuster d'été conserver une technique hors pair qui conserve son charme artisanal.

      Supprimer
    2. Pareil même si le 3 a ses petits défauts.

      Supprimer
    3. Oui tout à fait, notamment son happy-end totalement foireux. Mais je l'aime beaucoup cet opus-là aussi, j'apprécie ce côté 'derrière le voile' sur la vie privée de Hunt, puis c'est le premier qui fait entrapercevoir le vrai travail d'équipe.

      Supprimer
  3. Cruise a finalement bien fait de laisser les commandes à son homme de main Chris McQuarrie. Dans l'univers très encombré du blockbuster d'espionnage, le nouveau MI tire son épingle du jeu avec brio, retrouvant les vieilles méthodes (cascades à l'ancienne plutôt que fond vert, tournage en pellicule, pas de 3D) et démontrer que la surenchère numérique n'est pas la panacée. Et ça marche du tonnerre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Grand bien lui en fasse, effectivement, dommage que le bonhomme quitte la barre du second opus Jack Reacher.

      Supprimer
  4. Très bon,... Mais j'ai bine cru que je m'étais trompé de séance et que je venais d'apprendre que c'était Tom Cruise qui remplaçait Daniel Craig !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui carrément ? ^^ Il y a quand même plus d'esprit d'équipe que dans un James Bond :)

      Supprimer
  5. Un cinquième opus d'une qualité vraiment extra... j'attends sa sortie en blu ray avec impatience.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De même pour moi... surtout qu'il sort en Blu-Ray le jour de mon anniversaire, ça plus Star Wars VII je suis aux anges ^^

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés