Critique : Mad Max - Fury Road


70 ans au compteur, George Miller ressuscite avec brio un mythe du grand écran dans un ballet qui évite toutes les lueurs de déception, écrasant tout ce qui s'est fait dans le cinéma d'action ces quinze dernières années. Gigantesque course-poursuite de deux heures sautant de calmes aux tempêtes avec une fluidité exceptionnelle, Mad Max : Fury Road est une hallucination, un véritable objet cinématographique de fureur, de la contamination formelle par un héros nageant entre deux mondes, la culpabilité et la survie, tandis que le fond, modeste et efficace, n'hésite pas à démolir les attentes et broyer les fatalités. La collision des genres, l'affrontement des calibres, portés par la sublime et épique Charlize Theron, se révèlent facteurs déterminants d'une tentative consciente de révolution à toutes les échelles, la notion même de blockbuster totalement mise en pièces lorsque l'essence primaire du cinéma d'action remonte à nos narines, de la singularité salvatrice du dialogue à la maîtrise parfaite du mouvement. Et dès qu'arrivent les dernières images, ultime échange de regard sur les tambours battants de Junkie XL, tout est dit, ligne d'arrivée orgasmique au Valhalla du cinéma où la sueur de l'image fusionne avec les symboles. Au sein d'un tableau élémentaire, Mad Max : Fury Road multiplie les prouesses de mise en scène dans une aventure aussi folle qu'épurée, faite de tripes et de cœur, le charisme des protagonistes et la transcendance des codes forgeant un pur et intense moment de cinéma.


Commentaires

  1. Comme toi, je suis monté au Valhalla sur les épaules d'Immortan Joe :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mad est celui qui ne l'a pas atteint ;)

      Supprimer
    2. décidemment, ce 4e chapitre semble vraiment faire l'unanimité

      Supprimer
    3. Salut Alice In Olivier ! Après on peut ne pas apprécier cette avalanche d'action ou la relative simplicité du scénario... mais dire que c'est un mauvais film tiendrais vraiment de la mauvaise foi ;)

      Supprimer
    4. Et je précise aussi que tu es le bienvenu sur mon blog ! (http://cinemachoc.canalblog.com/)

      Supprimer
  2. Joli texte qui traduit bien l'expérience furieuse et néanmoins lyrique du film, représentant d'un savoir-faire du cinéma d'action unique parce que plaçant la barre (trop) haute.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ;) La barre est en effet très très haute, mais la maîtrise est telle qu'on ne sent jamais l'overdose contrairement récemment à un Fast & Furious 7 ou un Avengers 2.

      Supprimer
  3. Oh putain que cela fait du bien un blockbuster qui en a dans le calbut et délivre la marchandise jusqu'au bout. Epoustouflant, graphiquement remarquable, acteurs au top, fun, jubilatoire, un plaisir pour les yeux et les oreilles (hâte d'écouter la BO seule). Le film n'était attendu par plus grand monde avant sa bande-annonce, il est aujourd'hui quasi-totalement adulé par ce même public. La messe est dite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et il est en passe de devenir un bon petit succès commercial, donc les deux suites évoquées pour une nouvelle trilogie sont possibles. Ça fait plaisir !

      Supprimer
    2. Oh il faut vraiment que je le voie !! Histoire d'oublier Mad Max : au-delà du dôme du tonnerre…

      Supprimer
    3. C'est tellement mieux que ce que nous sort chaque année Hollywood et je pèse mes mots. Un vrai festival pyrotechnique et bien filmé! Pas dans des plans bourrés de cgi jusqu'à la gueule.

      Supprimer
  4. Réponses
    1. N'est-ce pas ! On se retrouve dans un total état second pendant 2 heures.

      Supprimer
    2. à Max: à la fin, j'en redemandais encore... Je l'ai revu hier matin et je l'ai encore + aimé que la première fois... je retournerais peut être le voir une troisième fois la semaine prochaine, on verra . En tout cas il me tarde qu'il sorte en Blu-ray que je puisse le voir à volonté!!

      Supprimer
    3. Pareil je l'ai revu une seconde fois et le film se bonifie au fur et à mesure des visionnages ! Une troisième fois s'impose, ça sera cette fois en VOST 3D. Vive le Blu-Ray qui devrait proposer le film en noir & blanc, tel que le souhaitait Miller à l'origine !

      Supprimer
    4. à Max: ce serait en effet super que le Blu Ray nous propose les deux versions, couleur et N&B... en tout cas il me tarde trop de l'avoir en main pour le voir et revoir à volonté. Je me laisserais probablement tenter de le revoir au cinéma une troisième fois, cela dépendra de mon programme mais en tout cas c'est un film vraiment fantastique!!!

      Supprimer
    5. à Max: Nous sommes d'accord en effet et en tout cas ta critique lui rend parfaitement justice/ Un très grand film qu'il me tarde d'avoir en main en Blu Ray

      Supprimer
    6. Je retourne le voir ce soir. Trop Hâte!!!

      Supprimer
    7. Bien bien bien ! VO, VF ? 2D, 3D ?

      Supprimer
  5. Ba je dois être un peu mad alors, parce que le Valhalla, je ne l'ai pas atteint. Mon iris à bel et bien vibré, mais mon cœur, lui, a peu frissonné.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai lu ton papier dessus, on ne peut pas plaire à tout le monde ;) Il t'a quand même fait vibrer et c'est son ambition principale, c'est ce qui compte.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés