Critique : Star Wars Episode VI - Return of the Jedi / Le Retour du Jedi


Les mots qui suivent visent la version originale de 1983...

Prenant le pas sur la révélation finale fracassante de son prédécesseur, nombreuses et attendues étaient les promesses du grand final. Essuyant quelques déceptions après un long et explosif prologue - faute à l'avidité naissante de George Lucas pour sa licence - Return of the Jedi n'atteint pas la puissance mémorable et la noirceur tragique que l'on pouvait attendre : tendrement naïf dans l'attente hâtive d'un happy-end, l'apothéose avare s'avère bien trop infantile pour ses enjeux, les décriés Ewoks, mignonnes petites boules de poils, insistant à s'incruster comme moteur principal d'un ultime conflit qui les dépasse. Le contraste est un peu violent, la lumière l'emportant sur l'obscurité, mais la magie opère, Richard Marquand parvenant à livrer un spectacle épique dont l'efficacité de ses fils parallèles demeure rédhibitoire. Sous un généreux feu d'artifice et des sonorités tribales, les sourires se dessinent et notre cœur palpite alors que l'opéra s'achève - mais tandis que Luke Skywalker atteint l'âge adulte, les dernières images le montrent les yeux embués et perdus face à ses fantômes, la joie illusoire, contaminé par la guerre, nous amenant insidieusement à penser que Return of the Jedi, conclusion scintillante et lacunaire, n'est peut-être pas la fin.


Commentaires

  1. Il fut longtemps mon préféré de la saga probablement parce que c'était la conclusion et que le film a des scènes d'action indéniables. Que ce soit tout le prologue sur Tatooine véritable bonheur pour les yeux (ah les ados de l'époque découvrant Carrie Fisher en bikini! Ah le retour de Han Solo! Ah la baston sur le navire du désert! Ah Boba Fett qui crève comme une merde!), le duel final entre un père et son fils ou la bataille chez les Ewoks. Bon il y a en revanche les ewoks qui donnent un ton trop gentillet à l'entreprise, mais c'est une très bonne conclusion d'une trilogie que je ne taperais jamais. Et quand ils ont annoncé une suite à ces volets, je me suis dit que cela me tentait bien plus qu'une série entre les épisodes III et IV.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés