Bilan 2014



Retour subjectif sur une année 2014 très riche dans les salles obscures.
Bonnes fêtes à vous tous, amis cinéphiles !


#1
KAGUYAHIME NO MONOGATARI / LE CONTE DE LA PRINCESSE KAGUYA
d'Isao Takahata

Splendide coup de pinceau de Takahata pour un chef d'œuvre d'animation, les nuances du mouvement comme souffle de vie désespérée d'une bouleversante initiation terrienne.
- MA CRITIQUE -

#2
INTERSTELLAR
de Christopher Nolan

Une épopée quantique de l'amour, le film le plus touchant de Nolan qui livre la toute-puissance des émotions sur chaque dimension, dans l'illimité de la poussière et des étoiles.
- MA CRITIQUE -

#3
12 YEARS A SLAVE
de Steve McQueen

Entre la grâce et l'enfer, McQueen s'académise pour mieux nous saisir de la maturité formelle et émotionnelle de ce viscéral chemin de croix.
- MA CRITIQUE -

#4
GONE GIRL
de David Fincher

Le tacle virtuose de Fincher sur l'être mortel contemporain, vertigineuse angoisse médiatique donnant vue sur une terrifiante misanthropie sucrée.
- MA CRITIQUE -

#5
ENEMY
de Denis Villeneuve

Duel intense dans une ambiance implacable, les effrayantes toiles de l'engagement humain multipliant de troublants et fascinants symboles.

#6
DAWN OF THE PLANET OF THE APES / LA PLANÈTE DES SINGES : L'AFFRONTEMENT
de Matt Reeves

Une apogée d'émotions et d'images sidérantes, l'affrontement invoquant dans le classicisme du récit la pertinence radicale des propos.
- MA CRITIQUE -

#7
THE GRAND BUDAPEST HOTEL
de Wes Anderson

Une vision rocambolesque de l'entre-deux guerres, berceau d'illusions magnifiques, portée par un duo de tête drôle et attachant.

#8
THE HOBBIT : THE BATTLE OF THE FIVE ARMIES / LA BATAILLE DES CINQ ARMÉES
de Peter Jackson

Du parjure au sacrifice, un ballet jouissif de folies grand-guignolesques pour une conclusion candide, poétique et déchaînée.
- MA CRITIQUE -

#9
THE ROVER
de David Michôd

Une virée remarquable dans un asphyxiant monde foutu, où les chiens dorment en paix et les crevards survivants suent, persistants, pour un éclat de pitié.

#10
THE HOMESMAN
de Tommy Lee Jones

Sublime western à la folie douce, hanté par quelques traumatiques moments subjectifs, une ambiance au cordeau et un dernier acte radical.




Her  de Spike Jonze (MA CRITIQUE)
Un Illustre Inconnu  de Matthieu Delaporte (MA CRITIQUE)
Mister Babadook  de Jennifer Kent (MA CRITIQUE)
Noah  de Darren Aronofsky (MA CRITIQUE)
X-Men Days of Future Past  de Bryan Singer (MA CRITIQUE)
Exodus : Gods & Kings  de Ridley Scott (MA CRITIQUE)
Fury  de David Ayer (MA CRITIQUE)
Astérix : Le Domaine des Dieux  d'A. Astier & L. Clichy (MA CRITIQUE)
Guardians of the Galaxy  de James Gunn (MA CRITIQUE)
The Raid 2  de Gareth Evans (MA CRITIQUE)
The Secret Life of Walter Mitty  de Ben Stiller (MA CRITIQUE)




#1
THE AMAZING SPIDER-MAN 2 / LE DESTIN D'UN HÉROS
de Mark Webb

Écrite avec une indifférence pathétique, cette suite enfonce un peu plus le nouvel homme-araignée dans une abysse camouflée par des pillages sans enjeux et des excès sans sincérité.
- MA CRITIQUE -

#2
SEX TAPE
de Jake Kasdan

Un long et pathétique outil promotionnel pour Apple et son IPad, rien de plus.

#3
FISTON
de Pascal Bourdiaux

Calibré pour un dimanche soir pluvieux, une comédie bancale et rebutante. Laisse pas traîner Fiston dans ta vidéothèque.

#4
ANNABELLE
de John R. Leonetti

Annamoche... Oui je sais blague à deux balles, mais c'est à la hauteur de cet étron horrifique.

#5
V/H/S VIRAL
de Justin Benson, Nacho Vigalando, etc.

Loin du rythme revigorant des deux précédents VHS, un Viral sous acide qui embrasse les incohérences du found-footage pour abrutir ses propos.

#6
WELCOME TO NEW YORK
d'Abel Ferrara

Luxueux navet aux transgressions stériles, filmé sans panache, l'explosion complaisante d'une bête lâchée dans le prisme extrême américain.

#7
NYMPHOMANIAC 1 & 2
de Lars Von Trier

Dyptique de la frustration et des excès, amassant les symboles sur-appuyés et les provocations outrancières dans un objet cinématographique incomplet et inoffensif.

#8
BABYSITTING
de Nicolas Benamou & Philippe Lacheau

Found-footage à la française aux syndromes de cuite : une certaine efficacité sur l'instant, mais de derniers moments baveux et désagréables où l'on se fait taper sur les doigts.

#9
YVES SAINT LAURENT
de Jalil Lespert

Jeux d'acteurs et direction artistique relevés se troublent dans un spleen évanescent, l'inspiration esthétique laissant bien trop la place aux passions futiles.

#10
THE NOVEMBER MAN
de Roger Donaldson

Thriller mou du genou et espionnage puant le sapin, pur DTV aux loupés émotionnels et dérives techniques qui stoppent toute chance de divertissement.




American Hustle  de David O. Russell
Boyhood  de Richard Linklater
Dallas Buyer Club  de Jean-Marc Vallée
Dumb and Dumber To  des frères Farrelly
Joe  de David Gordon Green
Magic in the Moonlight  de Woody Allen
Nebraska  d'Alexander Payne
Nightcrawler  de Dan Gilroy
Only Lovers Left Alive  de Jim Jarmusch
Saint Laurent  de Bertrand Bonello
Les Sorcières de Zuggaramurdi  d'Alex De La Iglesia
The Tribe  de Miroslav Slaboshpitsky
Under the Skin  de Jonathan Glazer
Le Vent se Lève  de Hayao Miyazaki
The Zero Theorem  de Terry Gilliam




#1
MAD MAX : FURY ROAD
de George Miller
(13 mai 2015)

#2
BIRDMAN
d'Alejandro Gonzalez Iñarritu
(25 février 2015)

#3
CRIMSON PEAK
de Guillermo Del Toro
(11 novembre 2015)

#4
STAR WARS VII : THE FORCE AWAKENS / LE RÉVEIL DE LA FORCE
de J.J. Abrams
(18 décembre 2015)

#5
INSIDE OUT / VICE VERSA
de Pete Docter & Ronaldo Del Carmen
(17 juin 2015)

#6
KNIGHT OF CUPS
de Terrence Malick
(courant 2015)

#7
MAGGIE
de Henry Hobson
(courant 2015)

#8
THE HATEFUL EIGHT
de Quentin Tarantino
(fin 2015)

#9
AMERICAN SNIPER
de Clint Eastwood
(18 février 2015)

#10
IT FOLLOWS
de David Robert Mitchell
(4 février 2015)


Commentaires

  1. Dans mon top 10, il y a également Le conte de la princesse Kaguya (4e), Interstellar (comme toi, 2e), Gone Girl et The Grand Budapest Hotel (9e). Même s'ils ne font pas partie de mon top 10, j'ai également beaucoup aimé 12 years a slave et j'ai également apprécié The Homesman.
    Dans mon flop 10, il y a aussi le lamentable Fiston. En revanche, même si c'est pas terrible, je n'ai pas mis Babysitting et contrairement à toi j'ai aimé Nymphomaniac.
    Joyeux Noël :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravi de ces quelques similitudes ;) Joyeux Noël !

      Supprimer
  2. Beau palmarès dans lequel je me retrouve largement (j'applaudis la présence de "la bataille des 5 armées"). Malheureusement, bien des titres ont échappé à ma vigilance et viennent s'ajouter à la somme déjà conséquente des films à rattraper.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fan absolu de la Terre du Milieu, je ne pouvais esquiver l'ultime opus du Hobbit ^^ Moi aussi j'ai pas mal de loupés, tout ce qui a encore à découvrir plus tout ce qui sort en 2015, l'année prochaine va être archi-chargée !!!

      Supprimer
  3. J'en ai 5 de ton top dans le mien sans compter les coups de coeur et les flops. Mais tu en sauras plus mercredi!
    Pour 2015 j'attends la route furieuse avec des émotions à l'intérieur, le chiffre 7, un complateur rockstar et des sabres laser.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés