Critique : Un Illustre Inconnu


Pure œuvre de cinéma sur l'usurpation où derrière le thriller hitchcokien se cache un drame puissant, Un Illustre Inconnu est un véritable conte social, noir, lancinant, fascinant. Allez au-delà des quelques violentes incohérences et des maquillages perfectibles, Delaporte décide d'enlacer avec force les abstractions du récit dans un élan très poétique, presque fantastique. Y trouvant probablement son meilleur rôle, Mathieu Kassovitz interprète à merveille ce psychopathe camouflé, presque attachant car dramatiquement humain, un pantin sans fils dévorant les gestes et émotions d'autrui, fantôme d'un terrifiant trouble identitaire contemporain. Et on ne pourra ignorer les échos réflexifs traversant la tête d'affiche : l'audace thématique révèle alors un spectre plus abstrait, l'obsession fulgurante d'un artiste pour son œuvre, l'existence de l'être derrière son art, questionnement d'autant plus troublant après la conclusion en demi-teinte du film. Profondément hypnotique et radicalement pessimiste, Un Illustre Inconnu est une belle proposition de cinéma français, sombre, pertinente et culottée.


Commentaires

  1. Si pour la promo du film, il n'avais pas usé de méthode illégale pour le promouvoir, je serais peut etre aller le voir mais la non !
    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1280423-un-illustre-inconnu-avec-mathieu-kassovitz-le-vol-d-identite-pour-la-promo-detestable.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas contre cette méthode de promo, ça a fait peur mais pas de mal. C'était couillu. Enfin bref, personnellement ce ne sont pas les outils promotionnels qui me dissuadent de découvrir un film ;)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés