Critique : Star Wars Episode II - Attack of the Clones / L'Attaque des Clones


Apogée bringuebalente du romanesque, Attack of the Clones décuple les ambitions épiques naïvement entamées par The Phantom Menace, Anakin grandissant entre amour naissant et frustrations ultra-violentes. Tandis que son côté obscur épouse un intéressant parti-pris néo-noir, joli jeu d'ombres sur fond de sonorités tribales, cette suite à aussi le malheur d'épouser radicalement son côté lumineux, ode aux bluettes baveuses que l'on peine à savourer. Le charme des ténèbres opère donc le mieux, comme il séduit son protagoniste principal, la rage qui émerge peu à peu des bouillies numériques délivrant une belle quantité de moments forts - Yoda passant à l'action est jouissif à l'extrême - bien que les efforts formels de George Lucas face à cette guerre totale semblent toujours vains. Sans les émotions nécessaires, faute à un Hayden Christensen monolithique, Attack of the Clones poursuit toutefois efficacement la forge de la mythologique Star Wars, polar romantique où les pétales de l'innocence se voient piétinées par les mille pas cadencés de la corruption.


Commentaires

  1. Voilà le film qui à mon sens aurait dû commencer la prélogie avant d'enchaîner avec la Guerre des clones et le final. Sinon comme je le disais déjà la dernière fois, trop de numérique tue le numérique. A des moments, on croit regarder des cinématiques de jeu-vidéo. Niveau acteur, en dehors de Christopher Lee et Samuel L Jackson, c'est pas le top (à la limite McGregor). Je retiens principalement la grosse baston dans l'arène, grand moment jouissif avec les jedis sortant enfin leur sabre laser pour en découdre et puis le duel Dooku-Yoda.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh si quand même McGregor, même s'il ne cherche pas à montrer l'étendu de son talent il en impose quand même.

      Supprimer
  2. Un peu trop pyrotechnique pour moi. Et le combat Dooku/Yoda est une sorte de plagiat de la Communauté de l'Anneau.
    Bref, cette Attaque des clones, vraiment pas ma tasse de thé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair que niveau pyrotechnique (pixelisée) le dernier acte sort le matos lourd. Pour le plagiat de la Communauté, tu penses à quoi, le duel Gandalf / Saroumane ? J'arrive pas trop à comparer en fait ^^

      Supprimer
  3. Heu pour La communauté de l'anneau à part si Lucas s'est inspiré directement de Tolkien, il n'aurait jamais pu le plagier. Son film et celui de Jackson se sont tournés à peu près en même temps! :D

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés