Critique : Edge of Tomorrow


Spectaculaire blockbuster qui invoque de viscérales sources vidéoludiques, EDGE OF TOMORROW, fusion atypique entre Gears of War et Un Jour Sans Fin, se révèle étonnant et débridé. Plutôt malin dans son parti-pris narratif, prestige de l'ellipse et des effets de répétition, le film s'engage dans un second degré rafraîchissant, voire caustique, la forme effrénée se voyant rapidement vecteur d'une tragique stupidité humaine. Le troisième acte brise alors tout, chute inévitable vers une médiocrité purement hollywoodienne qui ne respecte plus enjeux et intentions, coupant court aux possibilités d'une fin originale radicalement plus pessimiste. Mais même avec son final trop propre pour être sincère, le rire concluant le film, complice, rehausse l'esprit incisif de ce divertissement décomplexé et convaincant.



Commentaires

  1. Un bon petit blockbuster particulièrement malin dans son montage pour ne pas devenir redondant. Reste le final un peu con.

    RépondreSupprimer
  2. Dommage pour le final, on tenait là un blockbuster d'une belle ampleur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet. Vraiment dommage qu'ils n'aient pas gardé la fin originale - l'échec de l'assaut final - le film aurait été encore bien plus fort.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés