Critique : Lucy


Projet le plus ambitieux de Luc Besson depuis Le Cinquième Élément, LUCY est un divertissement efficace et sans minauderies, plongeant derechef et sans politesses le spectateur dans une course effrénée qui ne s'épargne pas quelques fulgurances bienvenues. Pur film d'action décérébré entamant des virages à 180° du côté de Malick et Kubrick sur la viscéralité chimérique des origines, Besson s'y montre plutôt effectif, dans ses clichés comme ses transcendances. Malheureusement, victime d'une écriture sans efforts, le contraste intense de fond entre le capital fun et le didactisme donneur-de-leçon irrite et démange, paroxystique lors de l'ultime et futile utilisation de la voix-off sur vue zénithale morbide. Besson remonte, mais en limitant l'une de ses plus belles idées dans le cadre du spectacle grand public, ne quitte pas le sentier de l’hermétisme.


Commentaires

  1. Je résumerais ce navet entre le prétentieux et le décomplexé débilos: quand Luc Besson rencontre Ed Wood, Terence Malick et Robert Zemeckis. Pour ceux qui auraient encore envie de le voir, voici un beau résumé de ce que vous subirez ou adorez.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te rejoins sur le côté prétentieux, ou tout du moins à ce que je pense être du don-de-leçon naïf. Mais ceci dit j'ai passé un agréable moment, Besson a fait bien plus "débilos" et bâclé au cinéma.

      Supprimer
    2. Je ne dis pas qu'il n'a pas fait pire (ses scénarios pour les autres sont des catastrophes pour la plupart), mais là ce n'est pas bon. Punaise rien que les CGI désolé ceux du Cinquième élément sont plus classe et pourtant le film est hyper kitsch.

      Supprimer
  2. Effectivement, un film plutôt sympa mais qui aurait mérité un traitement beaucoup moins folklorique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, c'est ce qui est le plus frustrant, c'est que derrière sa frivolité se cache un vrai potentiel.

      Supprimer
  3. Je suis plutôt d'accord avec toi, chose assez rare pour un avis sur "Lucy", film qui cristallise un étonnant débat. ^^
    Mon idée de "Lucy" est vraiment lié à celle que je me fais de Besson sur ce film. D'un côté, je suis prêt à lui pardonner ses travers, surtout son agaçante prétention didactique et métaphysique, et penser que Besson est avant tout un attendrissant grand enfant qui fait des films pour le spectateur qu'il est. D'un autre côté, la médiocrité du scénario peut sembler insultante, et j'ai aussi tendance à voir le film comme un film d'action mainstream, avec beaucoup d'action, une jolie blonde, et des placements de produits. Sûrement que c'est un peu des deux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui en effet, rare ou contestés sont les avis positifs sur ce film malgré son succès indéniable en salles. Tu mets le doigt dessus, je pense exactement comme toi, Besson est un grand enfant, confortablement callé entre le grand spectacle ultra-efficace et le travail de fond naïf.

      Supprimer
  4. Certes, le film est divertissant, sur ça, je ne peux pas prétendre le contraire et a le mérite d'être court (alors qu'on est envahi de films très/trop longs). Mais j'ai vraiment détesté. C'est délirant mais pas dans le bon sens du terme. J'ai trouvé ça trop débile (ok c'est un divertissement mais là c'est d'un vide scénaristique inquiétant) et même prétentieux (Besson se prend trop Malick...) Je n'ai pas non plus aimé Scarlett Johansson, qui joue plus mal que d'habitude, ni son personnage, trop antipathique et jamais attachant.

    RépondreSupprimer
  5. Le plus ambitieux, le plus prometteur mais finalement Besson gâche son sujet, ne le traite pas à fond et devient un simple prétexte pour un film bessonien hyper formaté. Pas mauvais en soi mais le hors-sujet s'apparente ici à une publicité mensongère... 2/4 note généreuse

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés