Critique : Transcendence


L'esprit humain fusionnant avec le tout-informatique : du pain béni pour la SF mais que TRANSCENDENCE peine pourtant à mordre. Première réalisation et premier scénario original, le film, primitif, prône une sur-simplification épurée, quitte à atteindre l'incohérence, pour assumer à cent pour cent le code source de son existence : l'émotion humaine. Dans l'ambiguïté d'un contexte survolé et pourtant substance prétentieuse, l'intensité du thriller est floutée, incomplète. Mais le cheminement se révèle finalement touchant dans sa direction vers le drame humain, la romance inévitablement tragique dans le milieu humain qui ne trouve une apogée mystique que dans sa chute. Formellement maîtrisé mais handicapé par les failles narratives de son ambition candide, TRANSCENDENCE est d'une efficacité simpliste, solide derrière sa naïveté, le grand potentiel SF transcendé par la petite échelle humaine.


Commentaires

  1. Pour moi c'est clairement un des trois pires films de l'année. Ambitieux mais déjà vu, acteurs dont on se demande parfois l'utilité (Cillian Murphy ne sert absolument à rien); bourré d'incohérences à cause d'un script bâclé... Cela prouve qu'on peut être un très bon chef op cela ne fait pas un bon metteur en scène...

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai absolument pas accroché, à aucun moment je n'ai réussi à y croire, que ce soit le délire technologique, l'univers ou même les personnages. ce film ne m'a pas du tout emmené, déception pour ma part.

    RépondreSupprimer
  3. Bouh... les avis sont partagés... Je n'ai plus qu'à le voir pour me faire une idée !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés