Critique : Old Boy (US)


Spike Lee s'égare dans cette refonte du magnifique film coréen OLD BOY, pour notre plus grand agacement : d'un côté il y a la déclaration de vouloir réadapter et recontextualiser le manga original de Tsuchyia, de l'autre les tics référentiels persistants et outranciers au film de Chan-Wook, un jeu d'équilibriste maladroit entre le bon et le moins bon. Quel cheminement y a-t-il à constamment inséminer de micro-références aux éléments éludés du film source, à littéralement copier des images et mouvements que l'on prétend ne pas refaire ? Se foutre de la gueule du spectateur, voire du matériel lui-même ? Une ironie transgressive sur la question même du remake ? D'une ambiguïté antipathique et charcuté au montage (une heure de métrage évincé tout de même), nous cherchons plus à déchiffrer les intentions de Lee que suivre l'intrigue elle-même. Sans saveur, ce nouvel OLD BOY conserve toutefois quelques étincelles dans ses distanciations, fulgurances et implications, vers un renouvellement final peu crédible mais à la beauté pessimiste enfin aguicheuse.


Commentaires

  1. Pas vu mais je sais très bien que tu peux mettre n'importe qui derrière la caméra, ce remake n'aurait pas fonctionner. D'autant que techniquement le film de Park Chan Wook est bon et le plan-séquence est devenu une référence. Celui qui passe après risque soit de la copier soit de le faire moins bien. Vraisemblablement c'est les deux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lee reprend le plan-séquence et c'est les deux, il le copie, tente de faire mieux - le plan bouge cette fois-ci sur deux étages - mais c'est tellement moins harmonieux et viscéral. Comme le reste du film, et la reprise du plan-séquence est un bon symbole de ce que représente ce remake.

      Supprimer
    2. En soi il essaye d'innover avec deux étages mais au final c'est la même chose. Aucun intérêt à l'horizon. Sans compter que je suppose que le twist est exactement le même non?

      Supprimer
    3. Le twist est à peu près le même, disons qu'il le détourne un peu, nous le fait découvrir d'une autre manière assez intéressante, et la conclusion qui s'ensuit est totalement différente.

      Supprimer
    4. Mais pas sûr que ce soit aussi efficace que le final en huis clos du film de Park Chan Wook.

      Supprimer
  2. C'est vrai que je vois mal comment on peut faire un remake de ce film si fort et si particulier. D'ailleurs tout ça me donne une furieuse envie de le revoir.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés