Version longue : Halloween





LE TRANSFERT DE MICHAEL MYERS
scène(s) inédite(s)
(+5mn40)

Juste après la célèbre scène d'ouverture en vision subjective, où le jeune Michael Myers tue sa sœur...
 
Une première scène inédite montre un long dialogue entre le Dr Loomis et deux autres docteurs dans l'amphithéâtre d'un hôpital, toujours en 1963. Les docteurs expliquent à Loomis que l'enfant va être transféré dans un établissement à sécurité minimum, considéré sans réel danger à cause de son état catatonique. Loomis, entre la colère et l'incompréhension, tente de les convaincre que Myers représente un grand danger et qu'il doit rester dans une institution de haute-sécurité, avec un personnel adéquat : "Je le suis quatre heures par jour ! crie-t-il. Michael Myers est le patient le plus dangereux qu'il m'a été donné de voir. Sa catatonie est volontaire. Il y a une force maléfique en lui... qui attend". Mais les docteurs ne sont pas convaincus par ses dires et restent sur leur décision, et vont jusqu'à lui demander de reconsidérer son avis sur Myers, voire de trouver quelqu'un d'autre pour prendre soin de lui. Loomis cède sous cette menace et accepte cette décision, ne voulant pas perdre de vue le jeune enfant tueur. Il s'en va sans un mot, dépité.




S'ensuit une nouvelle scène inédite où Loomis va voir le jeune Michael, assis dans sa chambre au sein du fameux établissement à sécurité minimum, regardant par le fenêtre d'un air absent.

La caméra s'approche progressivement des deux personnages, l'un sur sa chaise, l'autre sur le pas de la porte en train de l'observer, ceci dans un long jeu de champ/contre-champ où le travelling est identique sur les deux protagonistes... le parallèle visuel entre eux est clairement établi.

Au bout d'un moment, Loomis parle à Michael : "Tu les a trompé, Michael... mais pas moi". Cut au noir sur le visage absent de l'enfant, puis nous repassons au montage cinéma situé en 1978, lors de l'évasion de Michael adulte.





"SISTER"
scène inédite
(+1mn40)

Juste après la première "rencontre" entre Michael Myers masqué et Laurie...

Une séquence inédite montre le Dr Loomis visiter la chambre saccagée de Michael, accompagné de deux infirmières. Tout est renversé, le papier-peint déchiré, les vitres brisées. Loomis est ivre de colère, alors que l'une des infirmières lui explique que Myers s'est évadé par la fenêtre, est revenu à l'intérieur du bâtiment et a libéré tous les patients de leurs chambres. Puis elle finit par montrer à Loomis un mot inscrit sur la porte : "Sœur"... La seconde infirmière demande au docteur s'il sait si on a retrouvé Myers. "Non, mais je sais où il va" répond-t-il.

S'ensuit alors le dialogue de la version originale où Loomis parle avec le directeur de l'établissement à l'extérieur.




DISCUSSION DE FILLES
scène inédite
(+3mn25)

Juste après le passage où Laurie aperçoit Michael Myers par la fenêtre, au milieu du linge...

Fraîchement sortie de la douche, Laurie reçoit chez elle la visite d'une amie. Celle-ci entre brutalement, disant être suivie par une voiture beige - la même que Laurie a déjà aperçu en train de la suivre... La jeune fille tente de la convaincre qu'il doit s'agir de Steve Todd, un garçon du lycée. Mais Laurie reste stressée.


La jeune adolescente change de conversation et demande à Laurie si elle peut lui prêter une robe pour une soirée. Puis le téléphone sonne. Laurie hésite longuement à répondre, effrayée par l'appel anonyme qu'elle a déjà reçu plus tôt. Elle finit par décrocher : Annie est au bout du fil, et demande également à Laurie de lui prêter une robe... Alors que l'amie monte à l'étage récupérer la robe, Laurie retourne près de la porte et regarde à l'extérieur si l'homme masqué est toujours dans le coin. Pour se rassurer, elle chantonne une chanson.

Pas un ajout vraiment utile, si ce n'est pour densifier le caractère adolescente des jeunes filles, et surtout la menace ambiante qui pèse sur le personnage de Laurie.





Destiné à la télévision outre-atlantique, ce montage plus long de dix minutes ne rajoute pas grand chose de transcendant, hormis un développement plus poussé du rapport de Loomis avec Michael Myers, et le caractère d'adolescente de Laurie. Ce dernier point se veut finalement très facultatif face aux séquences supplémentaires avec le Dr Loomis, qui viennent éclaircir certains points passés trop inaperçus dans le montage original - le rapport docteur/patient entre lui et Myers, sa lutte pour l'enfermer, et surtout les causes de l'évasion. Ce sont d'ailleurs dans ces scènes que l'on commence à entrapercevoir certains points qui seront développés plus tard dans le remake de Rob Zombie... Pas une version indispensable, donc, faute à de nettes cassures de rythme dans la première partie, mais indéniablement payante pour tout bon fan qui se doit.

À noter que les scènes citées ci-dessus ont été tournée "après" la fin de la production du film, pendant les prises de vue d'Halloween II.


Commentaires

  1. Marrant, je ne savais pas qu'il y avait une version longue. Merci pour cette découverte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui est tout à fait normal, cette version se fait rare car uniquement diffusée sur certaines chaînes américaines. Elle est dispo depuis pas très longtemps en VO sur Youtube :
      https://www.youtube.com/watch?v=reblwDHKcn

      Supprimer
  2. Moi non plus je ne le savais pas.
    Article fascinant (mais si !) sur un film qui l'est tout autant et qui reste, avec The Thing et New York 1997, le meilleur de son cinéaste à mes yeux. Les suites sont inégales, (ça va du très bon avec Le Sang du sorcier au très nul avec Halloween 6) mais en général regardables.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci bien Hdef ;) L'un des meilleurs crus Carpenter, pour sûr - je rajouterais aussi In the Mouth of Madness au sommet de sa filmo. Pour tout te dire, je n'ai vu aucune de ses suites - hormis les deux remakes de Zombie - j'y jetterais un œil prochainement.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés