Critique : Godzilla (2014)


Fermement agrippé à ses monstrueuses convictions d'un cinéma source modéré, Gareth Edwards livre avec cette refonte de GODZILLA un blockbuster catastrophe à vue d'Homme, cloisonné et impuissant entre la cause et la conséquence. Les motifs de la subjectivité et du reflet se multiplient tout le long du film, de l'incapacité humaine face à la destruction massive, quitte à imposer la revigorante frustration d'un détournement du spectaculaire banalisé. Peut-être trop, l'équilibre louable de la suggestion virant au manque de générosité sur deux heures de film. La densité aurait alors mérité meilleure solde à l'écriture pour combler les trous semés vers l'apocalyptique climax, l'envie de ne pas trop faire décuplant les sous-développements. Qu'importe, GODZILLA est un grand spectacle garni d'images iconiques, d'une ambiance musicale dantesque, et surtout de bonnes et sincères intentions.


Commentaires

  1. J'ai hâte de le voir, mais pas avant le 2. J'irai le voir avec mes potes pour ma fête d'anniversaire. Ton avis comme celui de Jamesluctor et 2flics me rassurent et les critiques que j'ai lu sur le net sont plutôt bonnes. De toutes manières, cela ne peut pas être pire que le film de Roland Emmerich.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le 2, juin ??? En espérant pour toi qu'il reste dans les salles d'ici là, un visionnage cinéma est indispensable ;) Après pour ma part, avec cette avalanche de bonnes critiques que tu cites ainsi que les trailers, je m'en suis peut-être fait un plein ventre et j'ai été (très légèrement) déçu. Tu viendras nous en dire des nouvelles !

      Supprimer
    2. Merde non le 29! lol Mais bien sûr qu'il y sera, c'est un blockbuster il marche, chez moi Spider man 2 y est encore ça fera bientôt un mois, donc plus que Godzilla.

      Supprimer
    3. J'ai beaucoup aimé ce film qui iconise Godzilla notamment certaines scènes bien réalisées. La musique d'Alexandre Desplat est aussi à la hauteur.

      Supprimer
    4. Oui, Edwards iconise Godzilla, c'est tout à fait ça. C'est entièrement son processus en enfermant la créature dans la suggestion, le point de vue humain, et c'est la qualité comme le défaut du film, le réalisateur est très déséquilibré dans cet exercice je trouve. Sinon je te rejoins sur la musique, formidable.

      Supprimer
  2. Ouais faut voir, les avis sont plutôt positifs dans l'ensemble mais je ne pense pas qu'il soit à la hauteur de l'original de 1954

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés