Critique : Braindead

Pays : Nouvelle-Zélande
Réalisateur : Peter Jackson
Scénario : Peter Jackson, Stephen Sinclair, Fran Walsh
Avec : Timothy Balne, Diana Peñalver, Elizabeth Moody, Jed Brophy, Stuart Devenie...
Musique : Peter Dasent
Durée : 1h44
Genre : Horreur
Format : couleurs, 1.85
Budget : 3 millions $
Sortie en salles : 16 janvier 1993

Bande annonce visible ici


Considéré par beaucoup comme le film le plus gore de tous les temps, BRAINDEAD est avant toute chose une incroyable performance horrifique de la part de Peter Jackson, qui comme dans ses plus récentes heures blockbusteriennes sait faire preuve d'une inventivité incomparable. Prenant à contre-pied le mythe du zombie de manière profondément personnelle (l'origine du virus sur le Skull Island de King Kong, le film préféré de Jackson), le cinéaste néo-zélandais le tourne dans une dimension burlesque étonnante et jouissive, délivrant de grands moments cultes comme la séquence du dîner, la ballade du bébé ou le massacre final à la tondeuse. Le sang devient ici un élément de style cinématographique et comique jamais gratuit, et on en oublie vite sa dimension purement organique. Ne manquant pas d'eau de rose et de personnages un peu insipide, le scénario reste étonnement décomplexé et plus intelligent qu'il n'en à l'air, le climax apocalyptique sur le toit ramenant à une intéressante (et gore) réflexion sur le passage à l'âge adulte - une maturité que Jackson lui-même aura ici acquise en passant à des œuvres plus sérieuses et majeures. Les mouvements dingues de la caméra et l'indéniable crédibilité artistique des éléments horrifiques cachent les quelques maladresses d'un BRAINDEAD barré transpirant la sincérité et l'ingéniosité du gore et de l'horreur... On ne peut nier la qualité de ses derniers films, mais ce Peter Jackson-là nous manque.

À RETENIR
la réalisation frapadingue de Peter Jackson

la qualité et la constante inventivité de ses effets gore et comique

sa large quantité de moments cultes au travail formel ingénieux

la séquence du ballade du bébé, hilarante et osée

À OUBLIER
quelques petites folies visuelles qui prennent un léger coup de vieux

certains choix scénaristiques un peu gnan-gnan


Commentaires

  1. Vu son indisponibilité et sa non-diffusion, j'ai dû le voir sur Youtube. Un véritable chef d'oeuvre trash et violent comme on les aime. Une folie furieuse comme le montre le coup de la tondeuse à gazon. Sans compter l'oncle crapuleux que l'on s'étonne de ne pas voir mourir plus tôt!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Impardonnable qu'il soit aussi difficile d'accès en France... Espérons qu'un éditeur comme Metropolitan ou Wild Side puisse un jour nous le sortir en Blu-Ray.

      Supprimer
    2. Pas prêt d'arriver à mon humble avis même si Metropolitan a fait beaucoup pour le cinéma de genre à l'image d'Evil dead (même si depuis repris par Sony) ou les films de Big John (L'antre de la folie va bientôt sortir en BR). Mais franchement malgré que les magazines et les sites en parlent, aucun éditeur ne s'est dit qu'il fallait peut être les sortir en DVD ou BR.

      Supprimer
    3. Rrrrhhhaaaa oui, l'Antre de la Folie en BR, vite vite !!!

      Supprimer
  2. C'est vrai qu'il est dommage que ce film soit aussi difficile à se procurer. Mais ça vaut le coup de chercher! Certaines scènes tiennent du génie et le coup de la tondeuse à gazon est mémorable. Comme tu le dis, ce Peter Jackson là, avec son grain de folie, nous manque aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, ça vaut le coup ! Un vrai délire de génie.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés