Critique : Eva

Pays : Espagne
Réalisation : Kike Maillo
Scénario : Sergi Belbel, Cristina Clemente, Marti Roca, Aintza Serra
Avec : Daniel Brühl, Claudia Vega, Marta Etura, Alberto Amman, Lluis Homar...
Musique : Evgueni & Sacha Galperine
Durée : 1h34
Genre : S-F / Drame
Format : couleurs, 2:35
Budget : 7 millions €
Sortie en salles : 21 mars 2012

Bande annonce visible ici


Les Espagnols savent y faire en terme de cinéma de genre, insufflant toujours une dose de nostalgie et de lyrisme dans l'horreur ou l'anticipation. Kike Maillo poursuit ce cheminement avec Eva, fort de belles ambitions, mais malheureusement en deçà de ce que l'on pouvait en attendre... Posé dans un environnement futuriste très joliment mis en scène, où l'accompagnement robotique sert de beaux effets spéciaux et une froideur visuelle contaminante, le film se veut être une œuvre d'anticipation essentiellement poétique, lyrique, humaine. C'est sa qualité comme son défaut : privilégiant l'émotion et les rapports humains, son potentiel S-F et même critique sont effacés, réduit à un simple contexte éphémère. Non pas que la chronique de cette famille décomposée par la technologie soit inintéressante (au contraire, et le petit twist final y délivre un impact inattendu), mais le scénario en fait quelque chose de presque naïf, plombé par une avalanche de bons sentiments et de passages tire-larmes largement évitables. On aurait aimé voir développées les diverses problématiques ici seulement caressées, comme la conception des émotions des robots, l'impact des machines dites "libres" dans la société, ou la simple et claire visibilité d'une vie moderne aidée par l'intelligence artificielle. Certes incomplet, le scénario fonctionne malgré tout, Maillo assumant le genre et ses codes comme simple peinture servant de fond à son carré amoureux - d'ailleurs servi par des acteurs impliqués, dont la jeune Claudia Vega qui lors des dernières minutes porte tout le poids du film de bien belle manière... Eva est un drame superbement mis en scène, frais et enivrant, mais laissant une furieuse sensation d'inachevé, ignorant son potentiel S-F et ses questions existentielles au profit des bons sentiments. Jolie peinture d'un futur de plus en plus probable, mais loin d'être aussi marquant qu'un A.I..

À RETENIR
sa dimension humaine, presque lyrique, amenant beaucoup de charisme

la petite Claudia Vega, beau et émouvant potentiel

quelques beaux effets visuels aidant une mise en scène léchée

À OUBLIER
un scénario quelque part incomplet, naïf, qui évite trop son potentiel S-F

sa fin trop tire-larmes malgré son efficacité

Commentaires

  1. Pourquoi pas ? je vais essayer de le voir ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, un film à voir tout de même. Si tu n'es pas difficile en terme de S-F et que tu es sensible aux bons sentiments, il peut carrément te plaire. La fin fiche un coup toutefois.

      Supprimer
    2. Vu, je n'ai pas trop accroché, je préfère AI, comme tu en parles, mais je n'en suis pas fan non plus.

      Par contre le morceau de Bruce Springsteen en fond de blog est super :-)

      Supprimer
    3. Waouh, et en plus je réalise en cherchant le morceau de Springsteen, que c'est la Bo d'un film avec Jack :-) Je me rue dessus, merci maxou :-)

      Supprimer
    4. Moins marquant qu'AI, on est d'accord : )

      Content que la musique de plaise, un air qui reste dans la tête quelque chose de dinge. BO de Crossing Guard de Sean Pean, Jack y est tout bonnement magnifique, après le film en lui-même peut partager mais c'est un grand film. Tu viendras m'en dire des nouvelles ; )

      Supprimer
  2. Ce film ne me tente pas. Il n'a en tout cas pas eu beaucoup de bonnes critiques, qui ont justement pointé ce coté tire larme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un film plutôt gentillet, mais ça se laisse regarder grâce à sa superbe mise en scène et des émotions malgré tout présentes.

      Supprimer
  3. Comme ton avis, je n'ai entendu que des opinions mitigées au sujet de ce film. Toujours en rapport avec les robots, Robot et Frank avec Frank Langella t'intéresse?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'y jetterai bien un oeil, la relation Homme/Machine est quelque chose qui m'a toujours fasciné, tant au cinéma que dans la vie réelle. Malheureusement, dur de trouver une salle qui le passe : (

      Supprimer
    2. Moi même je n'en ai pas chez moi. Dommage car selon beaucoup, ce film a un vrai potentiel.

      Supprimer
  4. Pour moi c'est un très beau film qu'il ne faut pas manquer... beaucoup préfère A.I mais moi j'ai vraiment plus accroché à celui-ci. A.I souffre un peu de longueur et surtout comme je sais que ce fut à l'origine un film de Kubrick et ayant toujours eu énormément d'admiration pour lui (beucoup plus que pour Spielberg) A.I aurait été j'en suis sûr un oeuvre bien plus réussit sous la direction du metteur en scène de "2001".

    Quoi qu'"il en soit et pour en revenir à "Eva", c'est un film vraiment bien mis en scène avec une intrigue très bien conçue... beaucoup d'émotion et de bon personnages. 16/20.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et ton point de vue est tout à fait compréhensible. Ce film est ennivrant, j'ai envie de dire facile d'accès, et on peut très bien être sous le charme. Mais justement personnellement je l'ai trouvé "trop" facile, il y avait tellement à dire derrière. C'est pour ça que pour ma part j'ai été déçu. Mais comme tu le dis l'intrigue est là, au service des émotions.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés